info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

Accueil > Actualité >

[Newsletter] Alerte sur la détresse de deux agricultrices

Mardi 5 avril 2011

Bonjour

Je me permets de vous demander de l’aide pour deux femmes touchées par le problème du virus de la « Sharka » (maladie dévastatrice pour les arbres fruitiers), que j'avais évoqué le 26 Février 2010 lors de l’émission « Public Sénat » !

On veut faire plier les agriculteurs concernés par l’intimidation et la ruine ! D’où ces procédures de liquidation lancées sur leurs exploitations agricoles, les contrôles permanents de Gendarmerie et toutes les tracasseries administratives. L’Etat oblige par décret des agriculteurs à détruire les vergers malades et ne veut pas indemniser les agriculteurs touchés par ces maladies dont ils ne sont absolument pas responsables !

Je vous fais suivre cet appel au secours, reçu ce jour, pour que vous le transmettiez à tous vos contacts.

Vous me connaissez maintenant et vous savez que j’ai souvent abordé le problème de la désespérance agricole qui conduit notamment au suicide de nombreux paysans, de plus je connais ces femmes, elles iront jusqu'au bout !

Madame Extrait et Monsieur Bois sont déjà mort de cette affaire! De ce mépris de l’état à leur encontre, alors que tout montre que les victimes de la Sharka sont victimes de la non reconnaissance de l’évidence !

Elles n'en peuvent plus de ce déni de justice où tous les acteurs au plus haut niveau étaient impliqués notamment dans le jugement du Conseil d’Etat rendu, où le président de la Chambre au Conseil d’Etat, Monsieur Philippe Martin était au paravent conseillé au Ministère de l’Agriculture! Alors que la justice, elle, avait fonctionnée de manière totalement indépendante lors des deux premiers jugements rendus en leurs faveurs.

L'actuelle patronne de l'INRA est en complet conflit d'intérêt avec cette histoire, puisqu’elle était au moment des faits, Directrice Générale de l’Alimentation et aujourd’hui directement concernée en tant que Présidente de l’INRA.

Vous pouvez vous renseigner ici sur l'historique de la maladie et le rôle de l'Etat.

Leurs demandes ne portent que sur une juste réparation des préjudices subis sur leur outil de travail, alors que pour l’état, ce n’est qu’un point d’honneur mal placé pour quelques hauts fonctionnaires, au détriment de la Justice. Trop de vie ont été gâchées par cette histoire, n’en ajoutons pas deux de plus !

Amitié

Pierre

Expéditeur: franck-lin dalle <fldalle@orange-business.fr>

Date: 5 avril 2011 08:58:40 HAEC

Objet: COMMUNIQUE : Deux exploitantes agricoles entament ce jour une grève de la faim

COMMUNIQUE : Deux exploitantes agricoles entament ce jour une grève de la faim

Compte tenu des blocages de l'administration deux exploitantes agricoles en liquidation judiciaire entameront ce jour à partir de 14H00 une grève de la faim devant le centre INRA de Bellegarde.

Ces deux femmes n'en peuvent plus de voir qu'elles ont tout perdu et que l'Etat assiste à cela sans réagir et sans apporter de réparation à l'ensemble des préjudices subits suite à la destruction de leur outil de travail: leurs vergers;

Elles trouvent injuste de laisser des agriculteurs qui ont vu leurs vergers décimés par le virus de la sharka mourir à petit feu.

A leur coté les cercueils de Madame Viviane Extrait et Monsieur Philippe Bois rappelleront à tout le monde que le virus de la sharka ne tue pas que les vergers.

Comment les victimes d'une crise sanitaire peuvent elles repartir sans accompagnement, sans aide?

Cet appel au secours est lancé au milieu de nos terres où vous verrez les dégâts sur les femmes et les hommes du plateau de Manduel, sur les vergers, sur l'économie locale...

Nous avons besoin de votre soutien.

L'Association des Victimes du Virus de la Sharka 06 21 30 84 86

Share |