info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

Accueil > Actualité >

Le verdict est tombé

Le 18 octobre 2010

Bonjour,

Le verdict est tombé, les fruits se sont vendus cette année, une fois encore, de manière catastrophique, alors que tout était favorable. Il n’y avait pas de marchandise sur le marché et la récolte était faible. Les prix se sont effondrés dès la production cette année!

Pour être concret les poires Williams verte dont le tonnage est passé de 135 tonnes en 2009 à 43 tonnes en 2010 ont été vendues 0,25€ le kilo.

Sur l’ensemble des poires de mon exploitation je passe d’une production :

2009 2010
Récoltée 213 840kg 91 668 Kg
Prix moyen vendu 0.20€ 0.1789€
Main d’œuvre cueillette/kg 0.1619€ 0.18€
Chiffre d’affaires 43 913€ 16 377€
Perte -106 628€ Pas encore évaluée

Je n’ai pas été longtemps à l’école, ni fait l’ENA mais il est grand temps que je comprenne comme tous mes amis agriculteurs, que l’on ne veut plus de nous.

La grande distribution affiche toujours des prix insolents dans ses magasins. C’est une insulte pour les agriculteurs! Il y a semaine à Pantin, ville populaire s’il en est, sur trois magasins de la même rue, Ed, Franprix et Leader Price, une seule variété de pomme était française, vendue verte et de petit calibre 65/70 en sachet de 1 Kg 5 à 1,95 €. Les autres variétés venaient d’Italie, d’Espagne, Nouvelle Zélande et de Hollande au même prix de 2,65€ dans les trois magasins, alors que nous produisons les mêmes pommes et qu’elles nous sont achetées à 0,20€.

Le Ministre de l’agriculture sera invité sur France Inter un matin de décembre, comme il l’a été le 17 décembre dernier, pour venir nous redire que la situation est catastrophique, que le revenu des agriculteurs a chuté, mais qu’il va nous aider et qu’il faut relancer les circuits courts. Et surtout qu’il est très préoccupé par la situation!

Mon verger ou moi, la mort dans l’âme il m’a fallu choisir la VIE.

Le 4 Novembre 2010 j’arracherai tout, il n’y aura plus de poiriers sur l’exploitation et pourtant ils ne m’ont rien fait qui méritent la peine capitale.

Mais la sentence est tombée comme un couperet, sans appel.

La famille ne recevra pas les condoléances, ni les fleurs, mais demande à tous les vrais amis de se joindre à elle à Mollégès (13940) à partir de 8H30 au clos du Capoun. Un repas tiré du sac, comme cela se fait chez nous, permettra de nous remémorer les bons moments passés avec le défunt!

Recevez mon Amitié

Pierre

P.S. Merci à tous de faire passer le message au plus grand nombre de vos relations.

Share |