info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

Accueil > Actualité >

Lettre d'information du mois de Mars

Bonjour à vous qui suivez cette lettre d’information.

Cet après-midi j’ai sauté de joie en entendant Le Président de la République Monsieur François Hollande proposer un double étiquetage qui ferait apparaitre « le prix Producteur » sur les produits (Article Itele - Article Le Monde).

Je me bats depuis si longtemps pour cette option que je ne suis pas arrivé à le croire. Pourtant je reconnais que cela devra exiger de la part des pouvoirs publics une vraie volonté de faire respecter cette décision. Je suis sûr au moins que les consommateurs auront le choix de privilégier s’ils le veulent, les hommes quel qu’en soit les pays qui sont les garants d’une alimentation de qualité ainsi-que que de l’entretien de l’espace rural dont nous avons tant besoin.

Il y a quelques années nous avions déjà un double étiquetage qui avait été imposé aux revendeurs qui vendaient à la grande distribution. Pour l’avoir vécu à l’époque, je me souviens que les acheteurs nous donnaient le prix à facturer et nous imposaient ensuite des ristournes arrières qui contournaient la mesure, donc le prix réel indiqué était complètement faux !!

Si le souhait du président est bien d’indiquer le prix producteur du produit vendu tous les intervenants devront jouer le jeu, les expéditeurs, les coopératives et les groupements de producteur qui devront eux aussi dire combien l’agriculteur est payé pour sa production. Cela est une vraie innovation. Nous connaissons tous et le Ministre aussi les prix des interventions, d’emballage, de triage, de process industriel nous pourrons facilement communiquer auprès des consommateurs les bonnes pratiques commerciales.

Pour les producteurs de Lait et de Viande seul le prix qui leur sera payé pourra figurer sur les étiquettes des magasins et nous ne pouvons que nous en réjouir.

Nous avons besoin de la Grande Distribution qui vend 85% de nos productions, ils ne sont pas les seuls responsables de ce marasme. L’agroalimentaire a sa part aussi dans le non-respect des producteurs.

Il faut encourager tout ce qui va dans le bon sens et C’Juste aidera toujours les volontés qui œuvrent pour que les agriculteurs soient reconnus pour la qualité de leur travail, ainsi que pour le respect de leur dignité.

Je suis frappé de voir que tant de responsables agricoles de base quel que soit les syndicats, travaillent avec dévouement au service de tous et que le sommet de la FNSEA soit aussi éloigné de la réalité de la souffrance des agriculteurs. Chantant constamment que nous devons nourrir la planète, alors que nous sommes incapables de nourrir ces hommes qui ont tant de mal à nous nourrir et qui eux ne peuvent plus manger. Comment ne pas être meurtri quand les médias reprennent sans cesse le syndicat majoritaire alors que partout la souffrance est commune à tous !

Nous avons besoin d’unité et de reconnaissance face à une Europe qui chante les bienfaits du libéralisme du marché. Ces hommes nous expliquent que l’esclavage est le but du Marché sauvage non réglementé. Mais pourquoi leur salaire ne serait pas aligné sur ceux du Bangladesh ? Pourquoi les Roumains ne prendraient pas tous les postes disponibles dans les instances Européennes compte tenu de leurs salaires dérisoires ? L’Europe cette belle idée est dévoyée par des hommes sans scrupule aux ordres des grands groupes qui ont les moyens des lobbys hyper puissants qui imposent les normes, leurs vues et leurs méthodes ! Stop !!!

Nous devrions avoir le courage d’imposer à l’Europe des règles qui permettent à chacun d’avoir sa place. Sinon la méthode anglaise nous montre que la volonté d’être respecté impose une relecture du projet commun. L’agriculture est un bien commun qui doit être la question essentielle entre tous les états. Car l’industrialisation montre ses limites au niveau Humain et environnemental.

Merci de l’espoir qui est la cause de cette lettre, merci à vous tous d’avoir la patience de lire mes écrits depuis tant d’années, mais je dois dire que sans vous et tous ceux qui œuvrent aux côtés des agriculteurs, l’espoir dans les campagnes aurait disparu. Car nous sommes solidaires des agriculteurs et nous nous battons pour le respect d’une agriculture de qualité respectueuse des hommes et de notre environnement.

Amitié

Pierre

www.consommer-juste.fr

www.c-juste.fr

Share |