info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

  • Vous n'êtes pas connecté.
  • Accueil
  • » Général
  • » VU DU CIEL 5/01- Fr3: Highgrove ,le Prince Charles présente sa ferme biologique (700 ha) [RSS Feed]

#1 jan. 3, 2011 22:49:55

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 834
Envoyer un courriel  

VU DU CIEL 5/01- Fr3: Highgrove ,le Prince Charles présente sa ferme biologique (700 ha)



;;;;;;;;;; Yann Arthus-Bertrand dresse un état des lieux sans concession du Canada, huitième puissance économique mondiale, qui renferme des richesses naturelles exceptionnelles. Au sommaire : "Le Prince Charles" : Il y a plus de vingt ans, le Prince Charles a créé une ferme biologique à Highgrove, dans la campagne anglaise. Au fil des années, le lieu est devenu une véritable institution en Grande-Bretagne. Pour évoquer ses nombreux projets, le Prince offre un entretien exclusif à Yann Arthus-Bertrand.,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

http://www.dhnet.be/pictures_news/art_131711.jpg



L’héritier du trône du Royaume-Uni se confie à Yann Arthus-Bertrand sur son engagement écologiste


Pas peu fier, le photographe et homme de télé Yann Arthus-Bertrand. Comme on dit dans le jargon médiatique, il a réussi un joli coup : recueillir une interview exclusive de Son Altesse Royale le Prince de Galles.

À 62 ans (depuis le 14 novembre), l’héritier du trône du Royaume-Uni s’est confié longuement sur son engagement écologiste. Une interview qui sera diffusée dans l’émission Vu du Ciel diffusée sur France 3 le 5 janvier prochain .

Donc, le prince Charles a reçu Yann Arthus-Bertrand à Highgrove, dans sa résidence de campagne dans le Gloucestershire. Une maison et son domaine que le prince a acquis en 1980. Là, très vite, il va mettre en pratique ses idées “révolutionnaires” en matière d’environnement, lancer son combat pour la protection de la nature et assouvir sa passion pour les jardins. Il raconte : “Mon rapport privilégié à la nature remonte à très loin. Je ne sais pas pourquoi, c’est quelque chose qui a commencé quand j’étais tout petit, quand j’étais adolescent. Je m’inquiétais déjà pour toutes les destructions que l’homme infligeait à l’environnement “.

Depuis quelques années avec sa Prince’s Foundation pour l’environnement, il milite pour un renouveau spirituel et annonce son objectif : “Je pense que le secret, c’est d’arriver à vivre en harmonie avec la nature, à être plus proche d’elle. Les dommages que nous lui infligeons sont aujourd’hui encore plus importants qu’avant. Il nous faut redécouvrir notre rapport, notre relation profonde avec elle. Nous l’avons trop longtemps regardée comme un simple objet mais nous sommes partie intégrante de la nature. Au fil du temps, nous nous sommes séparés d’elle. Ce qui est crucial à présent, c’est de retrouver le lien qui nous unit à notre environnement… “

Un temps, la presse britannique a pris le prince pour un “illuminé “. Il en a souffert et l’avoue. “On m’a critiqué, ridiculisé, humilié… Avec toutes les idées que j’ai essayé de défendre, on m’a pris pour un fou. Par exemple, quand j’ai suggéré que l’agriculture biologique pouvait être une alternative, une piste de développement intéressante pour l’avenir. Ça a été un véritable tollé général. On m’a alors complètement ridiculisé… “

Qu’importe ! En 1986, il décide de convertir la ferme de 700 hectares du domaine de Highgrove en une exploitation entièrement biologique. Aujourd’hui, un quart de siècle plus tard, avec cette expérience, il a démontré qu’il existe bien un autre, un nouveau modèle pour l’industrie agroalimentaire durable.

Il a aussi créé sa propre marque, et propose plus de deux cents produits à la vente. Du producteur au consommateur, ce que le prince Charles appelle “le cercle vertueux “.

Parmi ses multiples combats, celui emblématique pour les forêts primaires. “Nous dépendons des services que nous rendent ces forêts, explique le prince Charles. En particulier, des pluies indispensables qu’elles engendrent. Et également de l’absorption du carbone ou de la production d’oxygène. Ces forêts sont le poumon de notre planète. Le problème, c’est qu’on a mis trop longtemps à s’en rendre compte et qu’aujourd’hui, la situation est critique…”

Et quand Yann Arthus-Bertrand lui demande si, lui, l’héritier royal, il a une libre parole, il répond : “Moi ? Jusqu’à un certain point. Je représente l’Angleterre mais je suis arrivé à un stade de ma vie où la situation est trop urgente pour ne pas agir. Je suis déterminé à défendre la nature aussi longtemps que je vivrai “.

Mieux : le prince Charles ne se contente pas de preux discours. Au quotidien, il recycle, interdit l’usage des aérosols dans toutes ses résidences, condamne les grandes cheminées de Highgrove pour éviter toute déperdition de chaleur… recycle l’eau de son bain pour arroser les fleurs. “On ne gâche rien, ici “. Parole de prince vert !

Complété le 03/01/2011 à 21:37 :

Si il est vrai que le prince Charles est un anti OGM ,il est ,avec le groupe de luxe LVMH et le Prince de Monaco ,dans le gotha des bénéficiaires de la PAC .....

Hors-ligne

  • Accueil
  • » Général
  • » VU DU CIEL 5/01- Fr3: Highgrove ,le Prince Charles présente sa ferme biologique (700 ha) [RSS Feed]

Pied de page

Modération
Share |