info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

  • Vous n'êtes pas connecté.
  • Accueil
  • » Général
  • » BONNES NOUVELLES pour la recherche scientifique indépendante . [RSS Feed]

#1 jan. 19, 2011 12:32:54

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 834
Envoyer un courriel  

BONNES NOUVELLES pour la recherche scientifique indépendante .

Si 2010 a été une année de Prise de Conscience... (Christine Lagarde), 2011 sera l'année de la Transparence... (Nicolas Sarkozy), face a un Dysfonctionnement... (Xavier Bertrand) ,en étant ATTENTIF aux Lanceurs d'Alertes (INSERM/CNRS/Chantal Jouanno/Dr Even/Que Choisir...) OGM: La justice donne raison au chercheur


Le professeur de biologie moléculaire Gilles-Eric Séralini pose dans son laboratoire, le 16 janvier 2009 à l'université de Caen.

Le professeur de biologie moléculaire Gilles-Eric Séralini pose dans son laboratoire, le 16 janvier 2009 à l'université de Caen.
SCIENCE - Le procès qui opposait Gilles-Eric Séralini à un organisme soupçonné d'être un lobby pro-OGM a donné raison au chercheur...

Il avait attaqué pour diffamation mais le symbole est bien plus fort. Gilles-Eric Séralini, professeur à l’université de Caen spécialisé dans l’étude des OGM, a remporté le procès qu’il intentait à Marc Fellous, président de l’AFBV (Association française des biotechnologie végétales) pour diffamation. La justice a condamné Marc Fellous à 1.000 euros d’amende avec sursis, un euro de dommages et intérêts à verser à Gilles-Eric Séralini et 4.000 euros de remboursement de frais de justice, soit ce que demandait l’avocat de Gilles-Eric Séralini.
Des propos jugés diffamatoires

En janvier 2010, Marc Fellous avait déclaré, après une émission de télévision durant laquelle Gilles-Eric Séralini présentait ses recherches concernant les effets sur la santé des mammifères de trois variétés de maïs génétiquement modifiées, que le chercheur était un «activiste» qui avait un «parti-pris» anti-OGM, et surtout «qu’il se prétendait indépendant alors que ses études sont financées par Greenpeace».

Le tribunal a jugé ces propos diffamatoires et a signalé que Marc Fellous «manquait de prudence» en tenant ces propos.
Pour une recherche scientifique indépendante

La fondation Sciences citoyennes, qui soutient Gilles-Eric Séralini, parle d’une «superbe victoire». Christian Vélot, chercheur en génétique et membre de la fondation contacté par 20minutes.fr, se félicite que, dans le contexte général «avec l’affaire du Médiator et les histoires de conflit d’intérêts, ce verdict est de bonne augure pour que le dénigrement mensonger ne prenne pas le pas sur la véritable controverse scientifique».

Plus de 1.000 scientifiques ont soutenu Gilles-Eric Séralini, ainsi que des personnalités politiques telles que la députée européenne Corinne Lepage. «Les lignes doivent bouger aussi en politique, explique Christian Vélot. Il ne faut pas attendre un nouveau scandale sanitaire pour interroger le bien-fondé des autorisations données par l’Efsa (Autorité européenne de sécurité des aliments) dont les comités d’évaluation sont inféodés à l’industrie».
Audrey ChauvetrmacoPhytoVIGILENCE

Hors-ligne

  • Accueil
  • » Général
  • » BONNES NOUVELLES pour la recherche scientifique indépendante . [RSS Feed]

Pied de page

Modération
Share |