info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

  • Vous n'êtes pas connecté.

#1 mars 28, 2011 07:13:24

consommateur
Enregistré: 2010-10-13
Messages: 28
Envoyer un courriel  

Newsletter Perspectives 2011 de Mr Priolet

Cette Newsletter soulignerait si besoin était combien l’on marque le pas devant un constat établi depuis belle lurette.

Je regrette d’autant plus la conclusion de Mr Priolet, je cite ;
Mais je reste persuadé, que c’est grâce aux consommateurs qui peuvent seuls imposer leur point de vue face à la Grande Distribution.

C’est faux, les consommateurs ne pourront s’exprimer économiquement qu’à partir du moment où les producteurs leurs proposeront le choix d’éviter la grande distribution en offrant d’autres points de vente.
Les producteurs doivent créer et offrir cet autre circuit de distribution, ni les consommateurs en encore moins l’état ne le fera pour eux.

A quoi ça sert de continuer à dénoncer la grande distribution ?

A quoi ça sert de continuer de râler auprès des services publics ?

Ca fait combien de temps que les producteurs font ça ?

A quoi ça sert ?

Il y a un temps pour parler, il y a un temps pour faire.

J’ai vu arriver Mr Priolet sur les médias avec beaucoup d’espoir, j’attendais beaucoup du site et du forum consommer-juste.
Qu’y a-t-il eu de concret depuis, Mr Priolet à été contraint d’arracher ses fruitiers, il a écrit un bouquin, côté consommateurs rien, un forum bizarrement très peu fréquenté et à la lecture de la Newsletter Perspectives 2011 il ne se passera très probablement rien de plus.

Désolé mais bon, faut appeler un chat un chat.
Produire juste et non juste produire, tout un chacun qui produit est responsable de la distribution de sa production, cessez d’attendre des autres, faites le.

Hors-ligne

#2 mars 28, 2011 09:07:53

MARIANE3459
Enregistré: 2010-06-03
Messages: 5
Envoyer un courriel  

Newsletter Perspectives 2011 de Mr Priolet

Je suis bien d'accord avec vous.

Personnellement, je boycote la Grande distribution en essayant d'obtenir des fruits et légumes directement sur les marchés ou chez les producteurs et les prix sont pareils voir même plus chers.

Bien souvent lorsque j'examine les fruits et légumes dans la grande distribution ils sont bien souvent moins chers que chez le producteur.

Pourtant je me tiens aux producteurs conseillés par consommer-juste.


consommateur
Cette Newsletter soulignerait si besoin était combien l’on marque le pas devant un constat établi depuis belle lurette.

Je regrette d’autant plus la conclusion de Mr Priolet, je cite ;
Mais je reste persuadé, que c’est grâce aux consommateurs qui peuvent seuls imposer leur point de vue face à la Grande Distribution.

C’est faux, les consommateurs ne pourront s’exprimer économiquement qu’à partir du moment où les producteurs leurs proposeront le choix d’éviter la grande distribution en offrant d’autres points de vente.
Les producteurs doivent créer et offrir cet autre circuit de distribution, ni les consommateurs en encore moins l’état ne le fera pour eux.

A quoi ça sert de continuer à dénoncer la grande distribution ?

A quoi ça sert de continuer de râler auprès des services publics ?

Ca fait combien de temps que les producteurs font ça ?

A quoi ça sert ?

Il y a un temps pour parler, il y a un temps pour faire.

J’ai vu arriver Mr Priolet sur les médias avec beaucoup d’espoir, j’attendais beaucoup du site et du forum consommer-juste.
Qu’y a-t-il eu de concret depuis, Mr Priolet à été contraint d’arracher ses fruitiers, il a écrit un bouquin, côté consommateurs rien, un forum bizarrement très peu fréquenté et à la lecture de la Newsletter Perspectives 2011 il ne se passera très probablement rien de plus.

Désolé mais bon, faut appeler un chat un chat.
Produire juste et non juste produire, tout un chacun qui produit est responsable de la distribution de sa production, cessez d’attendre des autres, faites le.

Hors-ligne

#3 mars 28, 2011 11:01:03

pierrepriolet
Enregistré: 2010-04-24
Messages: 32
Envoyer un courriel  

Newsletter Perspectives 2011 de Mr Priolet

Bonjour,
en déplacement aujourd'hui, je ne peux répondre concrètement à ce qui est dit sur le forum.
Aussi je vous apporterai une réponse à vos questions.
Tout ce que je constate c'est qu'actuellement à part des phrases rien ne peux être fait dans la seconde et si quelqu'un avait une solution intelligente croyez bien sur que cela serait fait depuis bien longtemps.
Nous savons que tout ce fait dans le temps. Aussi les options de remplacement prendront du temps.
Un verger met 10 ans à venir croyez que pour trouver des alternatives crédibles c'est une durée de temps qui ne me semble pas absurde.
Je ne suis pas adepte du YAKA FAUTQU'ON.
Alors oui pour l'instant nous ne pourrons que mettre des solutions bancales, mais le changement profond sera beaucoup plus lent, c'est le prix à payer.
Si vous avez déjà des solutions, nous serons tous heureux de les partager.
Amitiés
Pierre

Hors-ligne

#4 mars 28, 2011 16:09:21

consommateur
Enregistré: 2010-10-13
Messages: 28
Envoyer un courriel  

Newsletter Perspectives 2011 de Mr Priolet

J’imaginai bien que ce genre de propos déplaise, il ne fait pourtant qu’appeler un chat, un chat.
Je répète mes questions car il n’y est pas répondu n’est ce pas:
A quoi ça sert de continuer à dénoncer la grande distribution ?

A quoi ça sert de continuer de râler auprès des services publics ?

Ca fait combien de temps que les producteurs font ça ?

A quoi ça sert ?
A RIEN, cela fait des lustres que les producteurs le font, pour RIEN

En parallèle certains producteurs mettent des alternatives en place offrant aux consommateurs de vraies alternatives et ça marche à la satisfaction des producteurs et des consommateurs.

Pourquoi l n’existe-t-il pas de mouvement sérieux de producteurs allant dans ce sens ?

A quoi ça sert de parler pour dire les mêmes choses depuis tant d'années ?
Il faudrait peut être faire un jour...

Le consommateur lui aussi il en a plein les bottes. Il paie bien trop cher des fruits et légumes dévitalisés issus d’une logistique industrielle.
Il paie les importantes subventions données aux producteurs et enfin il paie le résultat sanitaire financier de ces fruits et légumes complètement shootés qui arrivent à sa table gorgés de résidus qui affectent sa santé edt parfois très, très gravement.
Quels producteurs se sont souciés de cela jusque là ?
Que les producteurs n’oublient pas trop les consommateurs dans leur mal vivre…
Merci Messieurs, et souvenez vous à votre tour; produire juste et pas juste produire.
Consommer juste et pas juste consommer vous avez tout à fait raison mais par pitié n’oubliez pas le rôle des producteurs dans tout cela…

Modifié consommateur (mars 29, 2011 12:33:49)

Hors-ligne

#5 mars 28, 2011 17:12:52

consommateur
Enregistré: 2010-10-13
Messages: 28
Envoyer un courriel  

Newsletter Perspectives 2011 de Mr Priolet

Baratin mis à part la situation est très simple.
D’un côté les producteurs une fois de plus ne s’en sortent plus avec la grande distribution de l’autre les consommateurs, grands dindons de la farce agro alimentaire depuis toujours ne veulent plus de la grande distribution.

La grande distribution c’est du marketing, les producteurs c’est de la nourriture, les consommateurs de l’argent. Cherchez l’intrus ?

Les consommateurs ne demandent pas mieux que d’acheter directement aux producteurs avec un bémol toutefois, ils veulent des fruits et des légumes comme tels et non des produits.

Les producteurs ont une chance inouïe, une clientèle toute faite et que font ils, ils réclament au gouvernement un observatoire des marges et aux consommateurs de les soutenir, c'est pour le moins puéril.

Franchement Je comprends mieux comment la grande distribution à avalé tout cru nos producteurs.

Modifié consommateur (mars 28, 2011 18:19:25)

Hors-ligne

#6 mars 30, 2011 10:32:11

pierrepriolet
Enregistré: 2010-04-24
Messages: 32
Envoyer un courriel  

Newsletter Perspectives 2011 de Mr Priolet

Bonjour Consommateur,
je ne sait pas qui vous êtes, ni ce que vous avez déjà réaliser dans votre vie.
Je pense que nous serions heureux de le savoir pour pouvoir nous inspirer de vos actions et de vos résultats.
Je comprends votre impatience à voir les choses changer, mais la vie ne se résume à nos impatiences. Vous parlez des producteurs comme des incapables à faire bouger les choses sans cesse en train de se plaindre. Mais leur sort me rappelle le votre. Mon combat aujourd’hui est dirigé vers le consommateur que le système prend pour un Crétin.
Nous n’avons dans le combat consommer-juste jamais demandé un observatoire des prix, car j’ai toujours dit que seul la grande distribution prend tout, donc à quoi pourrait servir de payer des experts pour dire la même chose. D’autant que par les centrales extérieures au pays, la grande distribution camoufle une très grande partie de la réalité de ses marges.
Enfin je vous rappelle tout de même que la définition du mot producteur ne restreint en rien ce terme aux activités agricoles, il inclut tout le tissu économique donc artisans et P.M.E.

Maintenant je réponds aux questions que vous posez.

A quoi sert de continuer à dénoncer la grande distribution.
Je ne dénonce pas, j’affirme que ce système oligarchique est devenu maffieux dans son comportement et pour l’instant en tant qu’intervenant économique je le dis clairement, à visage découvert. En indiquant avec précision pourquoi et avec quelles méthodes. Les consommateurs ne sont pas forcement au courant.
D’autre part quand même ils ont perdu grâce à toutes les interventions publiques, l’année dernière plus de 15% du Chiffre d’affaires sur les produits frais, croyez moi cela leur fait mal.
Vous pouvez le constater dans leurs nouvelles communications sur le retour aux producteurs locaux. Si cela ne leur avait pas fait mal, il s’en serait passé.

A quoi sert de continuer à dénoncer de râler auprès des pouvoirs publics ?
Je ne râle jamais auprès des pouvoirs publics ! Je dénonce une collusion mortelle qui conduit le pays à la ruine. J’accuse les pouvoirs publics de non assistance à personne en danger car ils savent que la vente à perte conduit aux suicides de ceux qui la subissent, paysans comme responsables de P.M.E.!
« La non-assistance à personne en danger est l'engagement de la responsabilité pénale d'une personne qui n'interviendrait pas face à une personne courant un danger.
L'engagement a lieu si :
• la personne a connaissance du danger ;
• elle est en mesure d'agir ;
• l'action ne présente pas de danger pour la personne ni pour un tiers.
Pour ces raisons, la loi française préfère parler d'abstention volontaire de porter assistance à une personne en péril. » ‘’Wikipédia’’
Si vous pensez que je râle vous vous trompez.

Pourquoi le Ministre de l’agriculture m’aurait demandé de venir le rencontrer moi un citoyen ordinaire, si mes réflexions étaient sans importance pour eux ?
Je ne râle pas je fais avancer le débat et je demande aux pouvoirs publics de prendre leurs responsabilités sur le sujet. Le rôle de l’Etat est de fixer les règles donc mon combat sert à faire bouger les règles et d’en établir de plus justes. Et pour tout vous dire j’ai très bon espoir d’y arriver. Par contre l’Etat a besoin de gens qui bougent pour lui-même bouger, donc plus nous serons nombreux plus il le fera facilement.
Je demande à l’Etat de fixer les marges de la grande distribution à 30%, cela a été fait sur les livres je ne vois pas pourquoi il en serait différemment pour le reste, puisqu’aujourd’hui il n’y a plus aucune notion de marché. Il doit comme sur les autoroutes fixer les marges !
C’est son rôle et sa mission !

Cela fait combien de temps que les producteurs font cela ? A quoi cela sert ?
Vous répondez à la question en la posant. Il est dur d’y répondre.
Pour ma part je pense que la collusion de la structure F.N.S.E.A. et de l’Etat est tellement ancienne qu’elle a pourrit le débat. En effet les chefs du syndicat ont tellement visé des carrières politiques nettement plus rémunératrices que le métier d’agriculteur, qu’il a été très dur à ce syndicat de se rebeller contre le système au pouvoir. Ensuite un patron de syndicat à accès aux agents de l’administration quasiment en supérieur hiérarchique. Cela a conduit à toutes les dérives qui ont ruiné l’agriculture française. Il faut savoir qu’actuellement il n’y a aucun contre pouvoir reconnu à ce syndicat en France !
Alors que de nombreux agriculteurs ont choisi d’autre partenaires syndicaux, mais ils n’ont jamais la parole ! Ou alors comme faire valoir.
Ensuite à la tête de ce syndicat il y a les agriculteurs les plus riches de France, chez eux nous n’avons noté aucun suicide depuis 50 ans, ils reçoivent à 10%, 44% des aides de la P.A.C. ! Nos préoccupations ne sont pas les leurs. Eux ils parlent de productivité, nous nous voulons simplement manger, faire vivre nos familles !
Alors à quoi cela sert de demander justice ? Et bien il en va de notre dignité tout simplement.
De faire comprendre qu’un homme qui travaille à nourrir le pays puisse le faire en étant reconnu dans son travail et dans sa dignité !

Pour le reste vous savez les leçons de tous genres nous en recevons tous les jours car en face de nous agriculteurs, il n’y a que des gens parfaits. Nous sommes forcement les salots de pollueurs, nous vendons de la merde et nous prenons constamment les consommateurs pour des cons………. !! STOP ces discours STOP.
Nous travaillons à nourrir la population et elle, elle sait que ce que vous dites n’est pas vrai, nous travaillons depuis des années à améliorer les méthodes de cultures, nous vendons à perte depuis des années, donc si quelqu’un vous prend pour ce que vous dites ce ne sont certainement pas les producteurs, retournez au début de mon propos vous y trouverez une réponse. Je n’ai aucune envie d’opposer les uns contre les autres c’est d’ailleurs le sens de toutes mes actions depuis le début, je cherche à faire comprendre à chacun l’importance du sens de ses actions.
C’est pourquoi le consommer juste vous renvoie à votre responsabilité d’acheteur et d’acteur, votre liberté est totale lors de votre achat. Moi je dis simplement que jusqu’à présent les consommateurs n’avaient pas le choix donc ils ne pouvaient pas faire autrement, mais maintenant ils savent et comme ils sont responsables, ils sont entièrement capables de trouver des solutions !
Enfin vous savez sur ma commune il y a 500 hectares de friches et nous avons besoin de gens comme vous pour nous permettre de comprendre comment cultiver mieux, ce n’est pas une moquerie car je suis avide d’apprendre les nouvelles méthodes qui permettent de produire de manière idéale des fruits et légumes pour produire juste !

Arrêtons de nous jeter l’anathème et regardons comment nous pouvons avancer positivement ensemble, pour le bien de tous ! Actuellement nous sommes tous sur la bonne voie.

Recevez mon amitié
Pierre Priolet

Hors-ligne

#7 mars 31, 2011 08:09:15

consommateur
Enregistré: 2010-10-13
Messages: 28
Envoyer un courriel  

Newsletter Perspectives 2011 de Mr Priolet

Mr Priolet
Désolé d’avoir piqué votre amour propre, sachez bien que mes propos n’ont rien de personnel, vous m’êtes d’ailleurs tout à fait sympathique.
Je ne relèverai donc pas plus votre ironie que vos sarcasmes dans ma réponse.

Je ne dis pas que les producteurs sont incapables de faire bouger les choses, certains le font ai-je par ailleurs précisé.

Je dis que vous, Mr Priolet vous êtes incapable de le faire. Mr Priolet vous, les producteurs vous avez largement contribué à prendre les consommateurs pour des crétins, l’époque à laquelle les producteurs produisaient tant et plus pour faire tomber plus de PAC dans l’escarcelle n’est pas si éloignée, souvenez vous Monsieur, toujours plus de surfaces, toujours plus de produits chimiques. C’est pourquoi ce consommer juste et non juste consommer de la part des juste produire pourrait prêter à sourire si le sujet n’était aussi important.

Non effectivement Mr Priolet le terme producteur ne se restreint pas à la production agricole et vous aurez peut être remarqué les que les autres producteurs ne sont pas subventionnés et ne viennent pas systématiquement sur la place publique dénoncer les vilains agissements de leurs donneurs d’ordres en scandant des pertes toujours extravagantes oscillant de pas moins de 30 à 60% alors que dans toutes les autres, les exploitations non agricoles – de 10% suffit à mettre l’entreprise en danger.
Les exploitations non agricoles sont elles, incapables de produire à perte des années durant comme le fait votre profession, voilà un sujet sur lequel j’aimerai bien que l’on m’éclaire.

Sauf erreur, ce n’est pas l’action des producteurs qui est à l’origine de la nouvelle tendance de la ligne marketing de la grande distribution mais la prise conscience de la malbouffe par les consommateurs qui n’ignorent pas que la proximité n’exonère pas forcement de produits chimiques.
Pour ce qui est d’affirmer haut et fort à visage découvert pardonnez-moi mais vous enfoncez des portes ouvertes.
Maintenant il est vrai on ne le répète jamais assez.

Mr Priolet vous croyez vraiment que les politiques vous ont attendu pour savoir ce que vous leurs dites ?

Vous croyez sincèrement être utile au Ministre de l’agriculture ?

Vous imaginez vous sérieusement qu’une limite de marge va être instaurée ?

Je salue par contre vos propos se rapportant à votre F.N.S.E.A. Charité bien ordonnée commence par soi même, si vous commenciez par là ?

Vous savez Monsieur à propos de dignité, lorsque l’on s’indigne il est bon d’en avoir les moyens dans sa propre dignité, les hommes ne sont que des hommes, la philosophie et le commerce n’ont jamais fait bon ménage bien longtemps.
Alors les grandes envolées…

Un débat public est un débat ouvert il faut accepter la contradiction voire l’opposition Monsieur, les consommateurs ont toute légitimité de vous traiter de pollueurs d’ailleurs à commencer parce que tout simplement vous l’êtes.
Vous savez il y a quand même pas mal de gens qui ne croient pas au cliché du gentil producteur victime de la méchante grande distribution pour préférer la réalité d’une cupidité largement exploitée par le donneur d’ordres.

Mr Priolet vous avez raison il ne faut pas nous opposer.
Aujourd’hui consommateurs et producteurs ont le même combat, une autre distribution. Par contre consommer juste à tort de renvoyer le consommateur à sa responsabilité d’acheteur et d’acteur, sa totale liberté de ses achat.
Ce n’est pas simple de consommer juste et SAIN, pour ma part je fais cela depuis tant d’années, si les choses s’améliorent elles restent très compliquées faute d’alternatives suffisantes de la part des producteurs.

Je l’ai dit Monsieur, je vous ai vu arriver dans les médias avec beaucoup d’espoir, les voix de Messieurs Bove et Coffe s’étant tuent je pensais que vous alliez reprendre le bâton de maréchal je me suis trompé. Vous dénoncez des choses très vraies mais je pense que commercialement vous êtes malheureusement à côté de la plaque ce qui probablement explique l’absence de concret.

Mr Priolet, je connais pas mal votre profession que je remercie de m’avoir appris à quel point la malbouffe existait.
J’ai transporté des années durant vos productions agricoles dans toute l’Europe, fruits et légumes, viandes et salaisons ainsi que produits laitiers, les producteurs et leurs clients étaient mes clients, j’étais aux premières loges de leur «fidélité & dévouement « à la grande distribution qui les faisaient danser à l’air qu’ils voulaient.
Belle journée




Hors-ligne

#8 mars 31, 2011 09:26:32

pierrepriolet
Enregistré: 2010-04-24
Messages: 32
Envoyer un courriel  

Newsletter Perspectives 2011 de Mr Priolet

Bonjour Monsieur,
Je lis avec attention vos propos. Ce n’était pas de l’ironie mais je vous assure que sur le terrain il est plus dur d’agir que sur le blog. Et surtout je veux vous assurer que je ne suis en aucun cas piqué pour les propos tenus sur le blog.
Vous constatez que je ne censure rien et que tous peuvent s'exprimer qu'ils partagent ou non mes idées.

Mais quel dommage que ces caricatures gratuites, je pense que vous n’avez pas lu le témoignage que j’ai pu écrire, il vous aurait éclairé !
Le producteur subventionné, le pauvre consommateur trompé, se sont des clichés qui n’ont plus court dans ce débat.
Le paysan forcement F.N.S.E.A., encore un cliché qui n’apporte rien au débat non plus.
Vous parlez de choses que bien qu’ayant côtoyé certainement des agriculteurs vous faites l’amalgame de tous. Là encore je ne pense pas que le débat de demain porte sur ce sujet.
Pour votre information je n’ai jamais touché de subvention. Et je ne m’en suis jamais préoccupé. Par contre quand vous affirmez que nous sommes les seuls subventionnés je vous conseille amicalement de taper « subvention » sur internet et vous verrez que le monde agricole est très loin d’être le plus subventionné. Un exemple la prime à la casse qui a subventionné l’économie Roumaine de Renault par exemple. Il y en a tant d’autre, vous pourrez vous en rendre compte.

Le sujet n’est pas là. Vous pensez que Consommer Juste ne fais rien d’autre que de dénoncer. C’est loin d’être le cas, mais si vous annoncez à l’avance les actions en court, vous savez très bien que la puissance de la grande distribution, vous coupera l’herbe sous les pieds et dans un combat le timing est plus important que les effets d’annonce, c’est pourquoi nous faisons chaque chose en son temps, mais toutes les bonnes volontés pour faire bouger les choses sont les bienvenus. Si votre expérience réussie peut nous aider cela sera avec plaisir que nous vous inviterons à participer aux actions que nous montons en ce moment.

Le débat de fond qui est lancé aujourd’hui est plus important que les invectives qui ne nous grandirons jamais. Il est anormal que le commerce se déroule actuellement dans les conditions que nous constatons. C’est pourquoi je me bats et je vous l’assure bien que vous pouvez en douter, j’y arriverai. Ce monde va changer de gré ou de force.
Pour le reste je ne veux pas répondre point par point car cela me fais perdre de l’énergie et les visiteurs du blog pourrons juger sur pièce les résultats des actions, qui elles seront plus fortes que des paroles.
En tous les cas je vous remercie de vos observations et serait très heureux que vous puissiez nous indiquer toutes les réalisations que vous avez entreprises pour que nous changions de système, je pense que c’est cela que les uns et les autres attendons de ce blog.

Amitiés,
Pierre

Hors-ligne

#9 mars 31, 2011 10:01:15

consommateur
Enregistré: 2010-10-13
Messages: 28
Envoyer un courriel  

Newsletter Perspectives 2011 de Mr Priolet

Pas de problème Mr Priolet, brisons là, je vous laisse à vos affirmations qui après tout n’engagent que ceux qui les croient…

Personnellement je quitte ce forum.
Bonne chance

Une petite précision Mr Priolet, j’ai revendu ma société il y juste un peu plus d’un an.
Mes clichés si vous me permettez ce trait d’humour sont bel en bien en couleur et non en noir et blanc pris par un appareil à soufflet.
Je sais ce que je dis, ce sont des faits non des allégations.

Modifié consommateur (mars 31, 2011 10:19:44)

Hors-ligne

#10 avr. 1, 2011 12:43:04

enfant_durable
Enregistré: 2010-09-16
Messages: 29
Envoyer un courriel  

Newsletter Perspectives 2011 de Mr Priolet

Les producteurs ne prendront jamais leur distribution en main à mon avis. Ils sont finalement dans le même schéma que la majorité des sous traitants qui si ils reconnaissent la fragilité de leur situation ne cherchent pas vraiment à développer leur propre clientèle. La commercialisation, la logistique, le marketing sont des métiers très pointus aujourd’hui, ils ne maitrisent pas cela et surtout ça ne les intéressent pas. Tous ceux que nous rencontrons râlent contre la grande distribution à qui ils ne reprochent finalement que le prix d’achat. Le reste est le problème du consommateur, en gros ça donne; du moment qu’il achète c’est son problème.


Modifié enfant_durable (avr. 1, 2011 13:54:51)

Hors-ligne

Pied de page

Modération
Share |