info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

  • Vous n'êtes pas connecté.
  • Accueil
  • » Général
  • » SHARKA "à notre insu" échappé des laboratoires de l'INRA [RSS Feed]

#1 avr. 6, 2011 22:22:18

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 793
Envoyer un courriel  

SHARKA "à notre insu" échappé des laboratoires de l'INRA

NOUS SOMMES TOUS DES PAUL FRANCOIS (président Phyto Victimes qui comprend 80 agriculteurs (10 responsables de coop. phyto 10 jardiniers ayant développés des maladies reconnues Professionnelles par la MSA / Phyt 'Attitude) , un jour ou l'autre dans notre vie de "COBBAYES".....face a des GEANTS ,ainsi la COMMISSION EUROPEENNE et maintenant la MSA/INRA (rencontres Q@LI-MEDiterranée l'agriculteur face aux risques phytosanitaires6/11/09) le disent aujourd'hui que les fabricants ne prennent pas en compte, les EFFETS CHRONIQUES de CERTAINES MOLECULES.....INTOXICATION , le mot a été enfin laché . Le tribunal des affaires de sécurité sociale a reconnu un lien de causalité entre la maladie d'un agriculteur de Charentes et un herbicide fabriqué par le GEANT MONSANTO, retiré en 2007 (un MERCI a Jean François Narbonne expert en physico-toxicochimie au CNRS et l'Anses (Afssa&Afsset)et qui a "son franc-parlé" et qui avait dit quelques noms d'oiseaux a des medecins de la MSA....incapables et qui auraient préférés que cet agriculteur reste "enfermé" dans un asile ....!! (quand on ne comprend pas ou que cela est trop compliqué et que CA PEUT DERANGER ....la solution est d'enfermer !!!). Il faut savoir que si actuellement le GEANT MONSANTO fait des procés aux Etats Unis et Canada a des céréaliers se retrouvant a leur INSU avec des graines OGM dans leurs champs, en les ruinant.... Un autre SCANDALE celui du VIRUS "qui tue les arboriculteurs" . L'indifférence des pouvoirs publics face à une crise sanitaire qui s'étend . En 1992 l'INRA reconnait sa responsabilité (virus de la sharka échappé de ses labos...!) puisqu'il a INDEMNISE les arboriculteurs ... qui se trouvaient dans un rayon de 10 km ;Le problème est qu'au fil des ans le virus s'étend , mais en 2008 l'état Français et l'INRA demandent aux agriculteurs de REMBOURSER !!! En 2009 un plan d'indemnisation de 160 M/euros reste dans les tiroirs . Aujourd'hui des arboriculteurs veulent condamner la France / INRA en déposant plante à la Commission Européenne des droits de l'homme ....a suivre

Hors-ligne

#2 avr. 11, 2011 22:01:05

ecophyto
Enregistré: 2011-01-31
Messages: 232
Envoyer un courriel  

SHARKA "à notre insu" échappé des laboratoires de l'INRA

Bellegarde Le désespoir de deux arboricultrices gardoises ruinées par la sharka



« On est au bout du bout... J'en ai assez des huissiers... Cathy va passer au tribunal. On est traitées comme des malpropres alors qu'on est des victimes ! » Malgré sa fatigue, Brigitte Bois est déterminée à aller jusqu'au bout de sa grève de la faim. Pour son mari, décédé en juin, « tué par une injustice », comme le rappelle une inscription sur son tee-shirt. Un mari décédé et une exploitation liquidée à cause de la sharka, ce satané virus qui décime les fruitiers...

A côté, assise sur le même canapé, un salon de fortune, installé le long du canal, à côté du site de l'Inra à Bellegarde, Catherine Larouzière. Même fatigue, même détermination au sixième jour de grève de la faim. Elle a encore son mari, mais plus d'exploitation. En liquidation aussi. « Voilà quinze
ans qu'on lutte, qu'on arrache nos arbres. Dix ans qu'on nous promet une solution et qu'on ne voit rien venir », expliquent les arboricultrices de Manduel.

Un plan national de lutte contre la sharka vient pourtant d'être mis en place et prévoit l'indemnisation des arrachages. « Mais cette indemnisation n'est pas rétroactive ! Alors que nous sommes à l'origine de ce plan, nous ne toucherons rien ! » s'exclament les membres de l'association "Victimes du virus de la sharka" qui soutiennent jour et nuit les deux femmes.

« Aujourd'hui, l'heure n'est plus de savoir qui est responsable. Tout ce qu'on veut, c'est une indemnisation qui couvre le passif. On poursuivra notre action jusqu'à l'obtention d'un document écrit du ministère de l'Agriculture », réaffirment Brigitte et Catherine. Reçues samedi par le préfet, elles ont aussi eu la visite du conseiller général William Portal et du député Etienne Mourrut qui doivent faire le point ce matin avec le préfet et le ministère. Le député Yvan Lachaud a aussi promis d'intervenir pour régler « l'épineux problème de l'indemnisation des arrachages effectués avant 2010 ».

Hors-ligne

#3 avr. 11, 2011 22:02:22

ecophyto
Enregistré: 2011-01-31
Messages: 232
Envoyer un courriel  

SHARKA "à notre insu" échappé des laboratoires de l'INRA


Avec l'INRA cela devient comme l'Afssa ou l'Apssaps avec des dissolutions des "responsabilités" et des conséquences pour "les petits".....

Hors-ligne

Pied de page

Modération
Share |