info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

  • Vous n'êtes pas connecté.
  • Accueil
  • » Général
  • » Alors que la souche de l'E.coli vient d'etre identifié une question d'un Pr de médecine ! [RSS Feed]

#1 juin 2, 2011 14:38:59

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 834
Envoyer un courriel  

Alors que la souche de l'E.coli vient d'etre identifié une question d'un Pr de médecine !

et si cette bactérie que chacun de NOUS possède dans notre corps avait muté depuis plusieures années à cause de l'absorption MASSIVE d'antibiotiques donnés aux animaux se demande un professeur (Anses/antibio-résistance).Si elle devenait "incontrolable en ayant mutée"cela deviendrait à therme aussi grave que le sida .


Il y a 15 ans nous avions été contaminés par cette bactérie ,aprés avoir consommé de la viande hachée achetée dans un hyper .Aujourd'hui la viande hachée que nous achetons est bio ou labélisée .Nous en consommons moins ,mais de meilleur qualité .l'etat Espagnol va demander des comptes (et LA FRANCE AUSSI car j'ai des amis qui font des CONCOMBRES BIO qui ont les memes problèmes) ,mais doit se "SOUVENIR" que dans les années 80 ils avait CACHE LA VERITE .1 an avant que SES CAMIONS N'ENVAHISSENT L'EUROPE ! de produits INTENSIFS DE LA MER DE PLASTIQUE (Alméria) aprés l'intoxication NEUROTOXIQUE (1000 morts) avec la TOMATE D'ALMERIA traitée au FUMIGAN de Bayer transformé en HUILE FRELATEE .Pour dire que meme Lessieur s'amuse à nous foutre de l'huile de moteur pour augmenter ses marges , mais que cela ne provoque AUCUNE mort .

Hors-ligne

#2 juin 2, 2011 14:41:34

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 834
Envoyer un courriel  

Alors que la souche de l'E.coli vient d'etre identifié une question d'un Pr de médecine !




Publié le 02.06.2011, 07h00 | Mise à jour : 14h31
Facebook Twitter Envoyer
MERCREDI 1ER JUIN, INSTITUT VETERINAIRE DE HANOVRE. Bactérie tueuse : un chercheur prépare des tests pour tenter d'identifier l'origine de la contamination.

MERCREDI 1ER JUIN, INSTITUT VETERINAIRE DE HANOVRE. Bactérie tueuse : un chercheur prépare des tests pour tenter d'identifier l'origine de la contamination. AFP/CAROLINE SEIDEL Zoom 1/3

27 réactions Réagir

Agrandir le texte Diminuer le texte Imprimer l'article Tout leParisien.fr sur votre mobile
L'agence européenne de sécurité alimentaire annonce ce jeudi avoir identifié la souche de la bactérie Eceh. Si elle se confirme, cette information devrait permettre aux autorités de reprendre le contrôle d'une situation qui semblait les désorienter.

Alors que la bactérie tueuse, E.coli 0104, a déjà fait 17 victimes dont 16 en Allemagne mercredi, foyer de la contamination et que le concombre espagnol semble aujourd'hui disculpé, ainsi que les autres produits espagnols selon les dernières analyses, la Russie a décidé d'interdire jeudi l'importation des légumes frais en provenance de tous les pays de l'Union européenne.

SUR LE MÊME SUJET

Bactérie tueuse : le doute subsiste sur l'origine de la contamination
Concombres infectés :les deux distributeurs suspectés poursuivent leur activité

D'autres pays ont pris des mesures protectionnistes.

Les scientifiques français qui travaillent en collaboration avec leurs collègues allemands continuaient, quant à eux, leurs investigations pour découvrir l'origine de la contamination. Si la région de Hambourg semble être le foyer de contamination et le point de départ de la propagation de l'épidémie, on ne sait pas quand et comment la contamination s'est opérée. Cette bactérie E.Coli, qui provoque des diarrhées hémorragiques pouvant entraîner des troubles rénaux très graves (syndrome hémolytique et urémique, SHU) est présente dans le tube digestif des bovins dont les déjections peuvent éventuellement contaminer l'eau d'irrigation des légumes. Sa période d'incubation est d'une dizaine de jours.

14 heures. La souche identifiée est très rare. Il s'agit d'une souche rare d'une bactérie Escherichia coli, «0104:H4 (Stx2-positive, eae-négative, hly-négative, ESBL, aat, aggR, aap)», selon un communiqué du Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC), basé à Stockholm.
La cause de la contamination est toujours à l'étude, précise l'agence européenne. Le 29 mai, donnant déjà le type de la bactérie, l'ECDC avait souligné qu'elle était très rare, et que jusqu'alors, «un seul cas» concernant «une femme en Corée en 2005» avait été rapporté dans une publication scientifique. Rien n'indique à l'heure actuelle que le lait crû ou la viande aient un lien avec l'épidémie.

13h43. Un dix-huitième mort. La bactérie E.coli (Eceh) a fait un nouveau mort en Allemagne, portant le bilan à 17 tués dans ce pays, (Ndlr : une des victimes est suédoise) selon les autorités sanitaires de Hambourg. La victime, une patiente âgée qui était hospitalisée dans cette ville, est morte dans la nuit de mercredi à jeudi, ont-elles précisé.

13h35. Les Emirats arabes unis ne veulent plus de concombres. Ils interdisent l'importation de concombres de plusieurs pays européens, dont l'Espagne, l'Allemagne, le Danemark et les Pays-Bas, a rapporté jeudi la presse locale. Les autres légumes en provenance de ces pays sont autorisés à condition que les importateurs présentent un certificat prouvant qu'ils ne contiennent pas la bactérie Eceh, ont indiqué les journaux. L'agence officielle WAM a pour sa part souligné que les concombres importés d'Europe ne constituaient que 2% des concombres du pays.

13h25. Le Portugal veut être indmnisé. Il va demander une indemnisation à la Commission européenne pour les préjudices causés à son agriculture par la psychose provoquée par l'épidémie de diarrhées mortelles.
«En une semaine, nous avons déjà eu un préjudice de l'ordre de deux millions d'euros. J'espère que la Commission européenne pourra rapidement identifier les responsables et indemniser les pays ayant subi un impact négatif sur la production. L'Espagne est le pays le plus pénalisé mais le Portugal a également été très touché», déclare le ministre de l'Agriculture portugais, Antonio Serrano, à la radio privée TSF.

13h14. la souche de la bactérie identifiée. Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) confirme avoir identifié la souche de la bactérie Eceh qui a tué 17 personnes en Europe, dont 16 en Allemagne.

12h15. La contamination atteint le Royaume-Uni. Sept cas de contamination par la bactérie E.coli, ayant tous un lien avec l'Allemagne, ont été répertoriés au Royaume-Uni, a annoncé jeudi l'Agence nationale de protection de la santé. Trois des personnes contaminées sont des Britanniques ayant séjourné récemment en Allemagne, les quatre autres sont des ressortissants allemands actuellement au Royaume-Uni, a précisé l'agence dans un communiqué.

10h30. La Russie sommée de s'expliquer. La Commission européenne va demander à la Russie des explications sur l'embargo annoncé sur les légumes frais des pays de l'Union européenne en raison de l'épidémie de diarrhées mortelles, mesure qualifiée jeudi par Bruxelles de «disproportionnée». «C'est disproportionné», a déclaré Frédéric Vincent, un porte-parole de la Commission européenne pour les questions de santé publique. «La Commission va écrire aux autorités russes pour demander des explications. Cela représente entre 3 et 4 milliards d'euros de produits européens exportés chaque année, le premier produit étant des pommes», a-t-il ajouté.

9h45. Les produits espagnols hors de cause. Selon les analyses réalisées en Espagne, il n'y a pas le «moindre indice» d'une implication de produits espagnols dans l'épidémie de diarrhée mortelle en Allemagne, a affirmé jeudi le chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero. Ce dernier a également annoncé que son pays demanderait «un dédommagement» pour le préjudice subi par son agriculture.

8h20. Plus de 2000 malades en Allemagne. Ce jeudi, l'épidémie continue à prend de l'ampleur outre-Rhin, où plus de 2000 malades sont aujourd'hui recensés. Hambourg compterait à elle seule environ 700 cas et les hôpitaux ont lancé un appel aux dons de sang. Dix-sept personnes ont trouvé la mort (16 en Allemagne et une en Suède) et des cas de contamination continuent à être signalés un peu partout en Europe, certains cas auraient même été recensés jusqu'aux Etats-Unis. Tous les malades ont apparemment transité par l'Allemagne.

Vidéo. Bactérie: dans un hôpital de Hambourg, l'inquiétude gagne




Témoignage : Johannès, 12 ans, dialysé en urgence. «Je recommence tout doucement à manger, le pire est derrière moi», raconte Johannes, 12 ans, le teint livide, dans sa chambre du pavillon des enfants malades à l'hôpital de Hambourg. Sa mère ne sait toujours pas comment ses deux fils ont été contaminés par E.coli. « L'un de mes deux fils est sous dialyse à l'hôpital, l'autre vient d'y passer dix jours», raconte Stephanie Lucka. «Cela a commencé par des douleurs au ventre, puis sont venues des diarrhées». L'état de santé de ses enfants se dégrade rapidement avec l'apparition de sang dans les selles et des vomissements de plus en plus fréquents. Le 22 mai ils sont admis en urgence à l'hôpital universitaire de Hambourg. Johannes est immédiatement placé sous dialyse après avoir été opéré d'urgence. Aujourd'hui, il va mieux. «A la maison, on mange beaucoup de légumes crus», admet Stephanie Lucka. «Mais mon mari et moi sommes en pleine forme».



En France, 6 cas (cinq femmes et un homme, âgés de 16 à 55 ans) ont été decelés et soignés. Ils n'ont pas souffert de la forme la plus grave de la contamination et vont bien selon l'INVS. Une enquête a été ouverte sur une mort suspecte, celle d'un homme de 47 ans dans les Vosges, décédé subitement quelques heures après avoir mangé un sandwich à Saint-Dié (Vosges), bien qu'aucun lien formel n'ait été établi pour l'instant avec la bactérie tueuse.

7h50. Un nouveau test pour identifier la source de la contamination. L'Institut fédéral allemand pour l'évaluation des risques (BfR) a annoncé avoir mis au point un nouveau test, en coopération avec des chercheurs français de l'Agence nationale de la sécurité sanitaire (Anses), pour détecter la bactérie dans les aliments. «Nous espérons que ce test contribuera à découvrir la source de la contamination par la souche 0104:H4 de la bactérie Ehec et à retirer rapidement du marché les aliments à risque», a déclaré le directeur de l'Institut, le Pr Andreas Hensel, dans un communiqué.


Infographie AFP

6h20. La Russie ne veut pas de légumes européens. «L'interdiction des importations de légumes frais, qui concerne tous les pays de l'Union européenne, prend effet ce (jeudi) matin», a déclaré le chef de l'agence de protection des consommateurs, Gennady Onishchenko, cité par l'agence Interfax. Les légumes déjà importés de l'UE «seront saisis dans toute la Russie», a-t-il ajouté. Une mesure de précaution très restrictive qui ne va pas aider à endiguer la crise de désafection que connaissent depuis le début de l'affaire les maraîchers européens.

Vidéo. Concombre: méfiance sur les marchés parisiens




4 heures. Alerte levée sur le concombre espagnol. Pourtant, le concombre espagnol bio, incriminé au départ a été blanchi mercredi par la commission européenne, qui a levé la mise en garde lancée à leur encontre. Selon un communiqué de la Commission, «les derniers tests menés en Espagne et en Allemagne sur des concombres produits en Espagne n'ont pas décelé la présence de la souche 0104 de la bactérie E.coli». Pour autant, des mises en garde demeurent en Allemagne sur la consommation de légumes crus, notamment la salade et la tomate.

Une crise de la consommation partout en Europe. L'Espagne, dont les maraîchers s'estimaient injustement victimes des accusations allemandes, a envisagé de porter plainte vu le préjudice subi. Quoiqu'il en soit, partout en Europe, les concombres ont été jetés par milliers devant la désaffection des consommateurs qui concerne maintenant d'autres produits maraîchers. La Commission européenne parle de «crise de consommation partout» en Europe, avec «une diminution radicale de la consommation de fruits et légumes, et pas seulement des concombres», selon un de ses porte-parole. L'Espagne, les Pays-Bas mais aussi l'Allemagne réclament des aides de l'Union européenne face à l'effondrement de leurs ventes dans ce secteur.

Hors-ligne

  • Accueil
  • » Général
  • » Alors que la souche de l'E.coli vient d'etre identifié une question d'un Pr de médecine ! [RSS Feed]

Pied de page

Modération
Share |