info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

  • Vous n'êtes pas connecté.
  • Accueil
  • » Général
  • » ça PRODUIT pas assez vite .L'UE veut des betes en 18 mois...... [RSS Feed]

#1 juin 17, 2012 12:18:54

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 750
Envoyer un courriel  

ça PRODUIT pas assez vite .L'UE veut des betes en 18 mois......

http://13h15-le-samedi.france2.fr/#.T92tiLgPorI.facebook le systeme de l'Union Européenne basé sur un système à l'Américaine de la Grande Surface ne favorise PLUS le paysan du terroir,mais le rendement JETABLE fait pour la Grande distribution qui devient OBSOLETE en temps de CRISE ,mais qui ne sert qu'aux 1% les + Riches

Modifié cabernet1 (juin 17, 2012 12:29:58)

Hors-ligne

#2 juin 17, 2012 12:20:59

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 750
Envoyer un courriel  

ça PRODUIT pas assez vite .L'UE veut des betes en 18 mois......

Il faut "un système à la DOUX !!!"qui fait GROSSIR des betes + vite ,avec des hormones.....

Hors-ligne

#3 juin 17, 2012 12:22:13

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 750
Envoyer un courriel  

ça PRODUIT pas assez vite .L'UE veut des betes en 18 mois......

Coup dur pour Doux

Le Point.fr - Publié le 14/06/2012 à 14:38 - Modifié le 14/06/2012 à 14:59
Deux millions de poulets sont menacés de famine après le placement en redressement judiciaire du numéro un européen de la volaille.
Une centaine d'élevages de volailles dépendant du groupe Doux, en redressement judiciaire, sont confrontés à des difficultés d'approvisionnement, menaçant l'alimentation de quelque deux millions de poulets, a alerté jeudi la FNSEA. Cette "situation d'urgence" concerne les aviculteurs de la région Centre, soit une centaine d'élevages normalement approvisionnés par l'usine de Clémont (Cher), qui appartient au leader européen de la volaille, explique dans un communiqué la FRSEA Centre, branche régionale du syndicat agricole FNSEA.

"Cette usine manque d'approvisionnement en matières premières", ajoute la FRSEA, qui souligne que "certains éleveurs sont ravitaillés au compte-gouttes" tandis que "d'autres ont subi des ruptures de livraison ces dernières heures". "Les volailles Doux crient famine !" accuse le communiqué. Le syndicat demande aux "pouvoirs publics" de "se tenir prêts à réaliser une réquisition des matières premières nécessaires à la fabrication de l'aliment".

Sans reprise de la fabrication "dans les prochaines heures à l'usine de Clémont, les conséquences sur les animaux seront dramatiques, voire fatales ! Les éleveurs ne pourront pas laisser les animaux mourir de faim !" s'inquiète la FRSEA. Lors d'un point sur la situation du groupe en début de semaine, le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, avait réitéré sa demande aux préfets de "maintenir et renforcer le dispositif de vigilance économique et sanitaire" et avait assuré qu'un "état détaillé de la situation des élevages, sur le plan tant économique que sanitaire, sera(it) tenu à jour". Le groupe familial Doux compte 3 400 salariés et travaille avec 700 à 800 éleveurs.

Modifié cabernet1 (juin 17, 2012 12:22:42)

Hors-ligne

#4 juin 17, 2012 12:25:19

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 750
Envoyer un courriel  

ça PRODUIT pas assez vite .L'UE veut des betes en 18 mois......

Plombé par filiale brésilienne et puis un créneau plutôt bas de gamme et les grandes enseignes qui les achèvent mais le dindon de la farce seront les éleveurs qui ne mangent pas ce qu'ils produisent ... devinez pourquoi?

Hors-ligne

  • Accueil
  • » Général
  • » ça PRODUIT pas assez vite .L'UE veut des betes en 18 mois...... [RSS Feed]

Pied de page

Modération
Share |