info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

  • Vous n'êtes pas connecté.
  • Accueil
  • » Général
  • » Des apiculteurs ont investi, hier, les locaux de la DRAAF à Toulouse pour revendiquer une utilisation mesurée des pesticides qui «tuent nos abeilles». [RSS Feed]

#1 avr. 27, 2013 13:21:41

ecophyto
Enregistré: 2011-01-31
Messages: 253
Envoyer un courriel  

Des apiculteurs ont investi, hier, les locaux de la DRAAF à Toulouse pour revendiquer une utilisation mesurée des pesticides qui «tuent nos abeilles».

Des apiculteurs ont investi, hier, les locaux de la DRAAF à Toulouse pour revendiquer une utilisation mesurée des pesticides qui «tuent nos abeilles».

«La terre, l'eau, l'air, tout y passe ! Plus rien n'échappe à la contamination chimique : les abeilles en crèvent, à quand le tour des humains ?» Ainsi débute le manifeste de la Fédération française des apiculteurs professionnels (FFAP) dont une poignée de membres, en coopération avec la Confédération paysanne, ont hier après-midi investi les locaux de la Direction régionale de l'alimentation de l'agriculture et de la forêt de Midi-Pyrénées (DRAAF) à Toulouse. Ils y sont restés une heure et demi, histoire de «faire une piqûre de rappel» au gouvernement. Ces apiculteurs en colère, issus de plusieurs départements de la région, sont venus déposer en main propre leurs revendications, «dans l'espoir que le document remonte jusqu'à Paris»,explique Denis Sapène. Responsable de cette action-éclair hier à la DRAAF, cet apiculteur en Haute-Garonne est à lui seul un cas d'école en matière de mortalité des abeilles à cause des néonicotinoïdes, ces insecticides agissant sur le système nerveux central des insectes et les tuent. «Dans une ruche, vous avez, l'hiver, jusqu'à 20 000 abeilles. L'été, ça peut monter à 60 000 abeilles. J'ai déjà perdu plus de 50 % de mon cheptel à cause de ces pesticides qu'on trouve partout. J'avais 450 ruches, la moitié a disparu», déplore l'apiculteur.

Les professionnels regrettent surtout la non prise en compte d'une circulaire européenne.

Mais les abeilles meurent aussi dans le monde à cause de ce qu'on appelle «le syndrome d'effondrement des colonies d'abeilles». Aux États-Unis, près de 25 % du cheptel a disparu durant l'hiver 2006-2007. De nombreux pays européens sont touchés depuis le début des années 2000. Les pesticides sont directement visés. «En 2008, le gouvernement italien a suspendu l'utilisation pour les enrobages de semences des produits phytosanitaires contenant les substances actives imidaclopride, clothianidine, thiamétoxam et fipronil, afin de protéger les abeilles», insiste la Fédération.



Cliquez pour interdire les tueurs d'abeilles
www.avaaz.org
Aujourd'hui, la proposition européenne de protéger les abeilles de pesticides toxiques n'a pas réussi à obtenir une majorité de votes. Mais la Commission Européenne veut faire appel de cette décision et nous pouvons toujours la faire adopter! Cette semaine, nous avons convaincu l'Espagne. Continuons à exercer des pressions sur l'Allemagne, le Royaume Uni et les autres pays qui se sont abstenus ou opposés aujourd'hui.
Publié le 13 Mars 2013
Dans quelques heures, l’Union européenne votera pour interdire ou non les pesticides toxiques qui tuent des abeilles dans le monde entier et menacent nos réserves alimentaires. Les grandes entreprises qui prospèrent grâce à ces produits toxiques mènent un lobbying acharné pour que cette interdiction ne voie jamais le jour. Nous venons d’apprendre que des pays-clés sont sur le point de leur céder -- à moins que nous ne leur faisions une piqûre de rappel!

Dans le monde, les abeilles disparaissent à une vitesse alarmante. Selon les experts, l’extinction de ces petits insectes, qui jouent un rôle capital dans la pollinisation des plantes sauvages et des cultures, est une menace catastrophique pour nos réserves alimentaires. Heureusement, de nombreuses études ont identifié la coupable: une certaine classe de pesticides. Un rapport officiel de l’UE recommande leur interdiction, mais le géant des pesticides Bayer tente de convaincre nos dirigeants d’ignorer les scientifiques afin de préserver ses profits.

Nous sommes 2,5 millions à avoir signé une pétition pour rendre ce vote possible. Maintenant, nous devons dire à nos responsables politiques qu’ils doivent se mettre du côté de la science pour sauver les abeilles dès cette semaine. Inondons la boîte aux lettres de notre ministre de l’agriculture, noyons le lobby des grandes entreprises et faisons en sorte que l’Union sauve les abeilles et nos réserves alimentaires. Cliquez ci-dessous pour envoyer un message, puis transmettez cette campagne urgente à vos amis.
facebook 75K Partagez cette campagne sur Facebook.
twitter 7655 Partagez sur Twitter

Modifié ecophyto (avr. 27, 2013 13:27:42)

Hors-ligne

#2 avr. 27, 2013 13:22:06

ecophyto
Enregistré: 2011-01-31
Messages: 253
Envoyer un courriel  

Des apiculteurs ont investi, hier, les locaux de la DRAAF à Toulouse pour revendiquer une utilisation mesurée des pesticides qui «tuent nos abeilles».



Depuis quelques mois des agriculteurs "nourriciers & responsables" garants de la biodiversité et de leur terroirs ont signés cette pétition,afin de sauver ces pollinisateurs IMPORTANTS pour leur travail,(ainsi que pour le miel),sachant que le Ministère de l'agriculture a mis 40 millions sur 3 ans pour la filière apicole ,pour un futur miel d'emplois ,sachant que la demande est forte en Chine qui a fait disparaitre ses abeilles avec les insecticides,obligeant les arboriculteurs à utiliser une main d'oeuvre qui pollinise à la main (pinceau) !

Le confidor étant un insecticide contenant de l'imidaclopride qui à dose sublétale reste trés rémanent,il est utilisé actuellement par des arboriculteurs,sachant que certains l'on déjà bannis de leur programme n'écoutant qu'EUX......,comme actuellement des médecins abonnés à PRESCRIRE qui depuis l'affaire Médiator montre qu'entre le Millefeuille administratif,des normes trop rigoureuses,des experts,journalistes,agences trop sensible à certains LOBBIES,et aux Conflits d'intérêts qui entrainent à la corruption (l'ARGENT des Laboratoires)


L'Express révèle que le domicile et le bureau de Daniel Vial, lobbyiste des laboratoires pharmaceutiques depuis trois décennies, ont été perquisitionnés par les policiers, ce mercredi 17 avril , dans le cadre de l'affaire Cahuzac.
Affaire Cahuzac: perquisition chez le lobbyiste Daniel Vial .L'un des clients de Cahuzac conseil étaient les laboratoires Sanofi & Pfizer une multinationale américaine qui rémunère grassement des "consultants" ...

Modifié ecophyto (avr. 27, 2013 13:42:29)

Hors-ligne

  • Accueil
  • » Général
  • » Des apiculteurs ont investi, hier, les locaux de la DRAAF à Toulouse pour revendiquer une utilisation mesurée des pesticides qui «tuent nos abeilles». [RSS Feed]

Pied de page

Modération
Share |