info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

  • Vous n'êtes pas connecté.

#1 nov. 17, 2013 14:18:39

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 834
Envoyer un courriel  

Ecomouv' c'est Goldman Sachs ! Ras Le Bol Fiscal 1/12/2013

Corinne Lepage
Quand l'écologie cessera d'être détournée pour servir de vache à lait du budget, elle sera peut être populaire et efficace
Il ne peut y avoir de fiscalité verte qu'à la place d une autre fiscalité et non en plus.
Si l'écologie ne doit pas être un frein à l'économie,elle ne doit pas être le hold-up d'un seul parti qui a un discours culpabilisant.Maud Fontenoy est contre l'écotaxe,dont 230 millions sont utilisés juste à la simple installation de celle-ci.


Jean-agriculteur/Bretagne "je ne suis pas contre l'écoTAXE,personne n'est contre une écologie qui rime avec économie mais depuis 4 ans (loi Grenelle) RIEN N'A ETE FAIT ...ou sont les sructures rails-péniches....j'attends les alternatives à la routes,sachant qu'en Allemagne celle ci n'est payée que pour les camions de + 12 tonnes.


Christian agriculteur Haute Pyrénée "Je n'arrive pas à comprendre qu'en Bretagne il y ait des exonérations de 50%,parce que c'est loin de l'europe! " Moi je me suis battu pour le prix d'un produit (le lait) pas pour une taxe.75% du lait produit est en Bretagne,et dans le sud ouest il y a 3 entreprises laitières,mais pas de producteurs ... La meilleur façon de Produire devrait être à coté des pôles de consommation et de transformation ce qui n'est pas le cas,et qui favorise PLUS de Transport long et donc favorisera PLUS d'écoTAXE.


Il y a un moment ou l'on est arriver au maximum de ce que l'on pouvait faire,que l'on est arrivé à la fin d'une époque,qu'il faut réfléchir différemment,que peut-être c'est TERMINE la création de CROISSANCE...La Bretagne doit aussi se poser la question sur une sur-production incroyable,notamment dans le domaine du porc et du poulet de qualité médiocre et qui pollue énormément.Il y a eu une erreur stratégique de production dont vous n'étes pas responsable parce que derrière il y a les banques,les productions d'alimentation et les subventions européennes dont vous ne profitez pas puisque l'argent part dans la mise aux normes des structures,avec pour vous une baisse ensuite de vos produits,ce qui pousse majoritairement au suicide beaucoup d'éleveurs,aprés les cancers du aux pesticides.Vous êtes aujourd'hui condamnés à faire de la Qualité,des Labels,du Bio,dans cette Mondialisation,ou la place du Low Cost de l'Agro-industrie est prise par le poulet Brésilien et le cochon tués dans les immenses abattoires de ex RDA avec des Roumains payés 4 euros/heure. Etienne Liebig/RMC

ON EST A LA LIMITE DE LA GRANDE BAGARRE GENERALE EN FRANCE .....On a l'impression qu'on les a élu pour organiser une grande cotisation sociale qui s'appelle "ON VA REMBOURSER LA DETTE TOUS ENSEMBLE.COM",et je choisis au fur à mesure à travers des impôts que je créé,chez qui je vais prélever pour rembourser la dette.Mais on les a pas élu pour prélever de l'argent à tous les Français,mais pour créer de l'énergie dans un pays,en créant de l'économie,et des richesses,et ça c'est beoucoup plus difficile que de créer un impôt. RMC-Mourad Boudjellal/Président du Rugby club toulonnais.


ECOMOUV'= 500 Millions a la signature du contrat,et 250 millions /an a la Banque Goldman Sachs ,et vous pensez que le citoyen Français paye moins d impots ? Cette taxe si elle est collectée par l'Etat,elle ne lui coute qu'un petit million ! Pourquoi 250 millions ? Pourquoi 500 millions a la signature ? Pourquoi l'offre a été accordée a Autostrade (Italien),plutôt qu'a la Sanef (Français) Pourquoi l'Autostrade était favori des le départ ? Pourquoi le contrat a été rallongé de 3 ans et demis,alors que contrat initial prévoit 10 ans ? Beaucoup de questions sans réponses !! Tout est suspect dans cette histoire

Modifié cabernet1 (nov. 17, 2013 16:13:51)

Hors-ligne

#2 nov. 17, 2013 14:19:13

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 834
Envoyer un courriel  

Ecomouv' c'est Goldman Sachs ! Ras Le Bol Fiscal 1/12/2013

Nous appelons donc à manifester le 1er décembre 2013 pour exprimer TOUS ENSEMBLE notre RAS LE BOL FISCAL.

Nous demandons :

- la fin des privilèges pour tous nos politiciens. Dans un pays en crise, chacun doit faire des efforts et pas uniquement les salariés, commerçants, artisans, retraités ou chefs d'entreprises : baisse des revenus des députés, sénateurs etc..., baisse du nombre de députés, suppression des 6 mois de chômage après la fin du mandat, suppression de la prime de chauffage etc...
- la vente des biens de l'état jugés inutiles. Après tout, un huissier ne vient il pas saisir vos biens lorsque vous êtes en difficulté ?
- un contrôle par des organismes indépendants de la tenue des comptes et des dépenses des politiciens
- que le travail de TOUS les travailleurs soit reconnu. Il n'est plus concevable qu'un travailleur à la fin du mois, malgré l'effort donné, ne puisse pas profiter de ses revenus. Un salaire ne DOIT plus servir exclusivement à payer un loyer, une facture de chauffage et un caddie de provisions.

Il existe dans notre pays des injustices et il convient maintenant à un gouvernement, de gauche ou de droite ou les 2 à la fois, de reprendre les choses en main. Notre métier n'est pas de faire de la politique mais l'exercice de nos professions contribue à la richesse de notre pays.

Ce n'est pas François Hollande, ce n'est pas un 1er ministre, ce n'est pas un député qui font la richesse de notre pays. C'est le boulanger, l'infirmière, le maçon, l'enseignant, l'hôtesse de caisse, le gérant de supermarché, le plombier, le policier, le sapeur pompier, le facteur, le fleuriste, le restaurateur, l'agriculteur, le militaire, l'artisan, le fonctionnaire ainsi que les milliers de métiers que nous ne pouvons tous citer.

CE SONT EUX, NOUS TOUS QUI PRODUISONS LA RICHESSE DE NOTRE PAYS

Les français sont très en colère et ils veulent maintenant le faire savoir !

Que vous soyez de droite ou de gauche, que vous soyez employé ou employeur, retraité, étudiant ou demandeur d'emploi, vous êtes forcément concerné par un pouvoir d'achat en baisse.

La faute à la crise ? Oui bien sûr mais pas seulement.

Alors pour une fois, une fois dans votre vie, mettez vos idées politiques de côté et oubliez votre parti ou votre syndicat.

Pour une fois dans votre vie, rejoignez un mouvement apolitique sans appel à la violence, à la haine et au racisme, qui, le 1er décembre, dans toutes les grandes villes de France, criera haut et fort son ras le bol et son attente de solutions.

Il est du devoir des politiciens de prendre les bonnes décisions qui s'imposent et ce, dans un délai imparti.

La France doit être redressée et c'est maintenant !

Hors-ligne

#3 nov. 17, 2013 14:27:36

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 834
Envoyer un courriel  

Ecomouv' c'est Goldman Sachs ! Ras Le Bol Fiscal 1/12/2013

http://www.journaldunet.com/economie/magazine/le-pillage-de-l-etat/



On a des déficits abyssaux et sommes les champions des niches fiscales.Il est impératif de faire baisser les dépenses publiques,mais il faut aussi des recettes fiscales.On a aussi une puissance des lobbies en France qui chaque fois que l'on veut avancer en terme de fiscalité expliquent qu'il faut faire payer les autres.

Yann Galut député du Cher:l'évasion Fiscale c'est 3 CHOSES=1°-l'affaire Cahuzac,des gens qui planquent leur argent en Suisse,Luxembourg...c'est 1/3 de la somme des 40/80 Milliards,2°-C'est la frontière entre l'évasion fiscale et l'optimisation fiscale.des petites entreprises qui payent 30% d'impôt sur les sociétés,une autre société qui a - 500 salariés paye 20%,les Grands groupes c'est 13% et les groupes de CAC 40 comme Google-Amazone-Apple-Starbuk c'est 3%,car elles déclarent leur PROFIT dans les Paradis Fiscaux et les pertes en France.3°UN VRAI SCANDALE:Escroquerie à la tva (carousselle de tva).De fausses sociétés qui se créer et qui échangent de manière factice des factures entre les différents pays européens qui se font rembourser de la tva par l'impôt Français sur RIEN qui coûte chaque année à la France 10 Milliards.Bercy fait du contrôle a posteriori,alors qu'il faudrait faire du contrôle a priori sur ces fameuses questions de fraude que les Belges ont résolu en 2 ans.

Avocat Fiscaliste...Conseillé d'investissement Financier
:un métier qui consiste à frauder le fisc !

Cette loi est d'une complexité folle,personne n'y comprend plus rien,et c'est vous les législateurs...depuis des années personne n'y comprend plus rien et on empile le millefeuille fiscale,comme celui administratif,et les gens prospère la dessus et ceux qui ont la possibilité de se payer un directeur financier un peu malain,ils vont allé creuser à travers les lois et ils vont utiliser tous les dispositifs existant,et ils vont baisser leur IS. Vite une bonne réforme des lois fiscales en France,avec une bonne simplification derrière,tu te retrouve au chômage (D. Giraud/agriculteur-RMC) Et alors j'aiderai les gens à investir sur le long terme.Mon métier d'Optimisation Fiscale est un métier de fin d'année sur quelques semaines(Frank Tanguy/RMC)

Un système fiscal Français si complexe (extrait ce soir ou jamais)
http://www.youtube.com/watch?v=phGpOofm8fA


Bruno Gaccio (collectif Roosevelt 201) à Stéphane Le Foll

39.000 Milliards qui appartiennent à 0,2 des + Riches !"Il va falloir un jour ou l'autre changer la Matrice,votre phantasme de la CROISSANCE oubliez le..."Pour l'instant ce sont les FINANCIERS qui parlent..."Une Politique ULTRAlibérale de droite ou gauche qui ne fonctionne pas,avec une DETTE colossale qui n'est pas remboursable...

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-grand-journal/pid5411-le-grand-journal-l-emission.html?vid=970463&fb_action_ids=10201513888942736&fb_action_types=og.recommends&fb_source=aggregation&fb_aggregation_id=288381481237582

Modifié cabernet1 (nov. 17, 2013 15:30:13)

Hors-ligne

#4 nov. 17, 2013 14:48:21

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 834
Envoyer un courriel  

Ecomouv' c'est Goldman Sachs ! Ras Le Bol Fiscal 1/12/2013


Du Front de Gauche à l'Ump, l'appel des élus contre la privatisation des autoroutes
Lundi 28 Octobre 2013
Alors que le gouvernement s’apprête à prolonger de trois ans la rente des autoroutes, Marianne publie un texte signé par la droite comme par la gauche appelant le gouvernement à y renoncer. François Hollande ne le signera pas, lui qui alors candidat, avait pourtant qualifié cette privatisation « d’opération à courte vue » (voir le document). Cet appel est ouvert à vos signatures…


Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard (députés européens, coprésidents du Front de gauche), Nicolas Dupont-Aignan (député-maire de Yerres, président de Debout la République), François de Rugy (député de Loire-Atlantique, vice-président d'Europe Ecologie-Les Verts) Emmanuel Maurel (vice-président du conseil régional d'Ile-de-France, PS), Marie-Noëlle Lienemann (sénatrice de Paris, PS), Jacques Myard (député-maire de Maisons-Laffitte, UMP).
Véronique Lacoste (membre du bureau national du PS), Pierre Larrouturou (membre du bureau national du PS),

Après la vente à vil prix par l'Etat du réseau autoroutier français, qui a débuté en 2002 et s'est achevée en 2006, après la prorogation d'un an des concessions en 2011 sous un prétexte environnemental, le gouvernement Ayrault entend finaliser son plan de relance autoroutier en prolongeant une nouvelle fois, de trois ans, la durée d'exploitation de nos autoroutes par leurs actuels concessionnaires. Il reporte ainsi à 2033 en moyenne la fin des concessions dont disposent les groupes Vinci, Eiffage et Albertis.

En contrepartie, ceux-là devraient prendre à leur charge une vingtaine de projets d'aménagement de sections autoroutières autour de grandes villes, de liaisons entre des autoroutes existantes, ou encore la mise aux normes de sections existantes. L'ensemble devrait représenter un montant de 3,7 milliards d'euros.

Nous, élus soucieux des deniers publics mais aussi de la préservation du patrimoine national, ne pouvons accepter une nouvelle démission de la puissance publique alors que les groupes concessionnaires n'ont pas respecté leurs obligations. Un rapport, pour l'heure « officieux », commandé à deux hauts fonctionnaires, a alerté les pouvoirs publics sur cette situation ; pourtant, les bases de l'actuelle négociation restent inchangées, ne prenant pas en compte ces manquements des concessionnaires. De son côté, la Cour des comptes a dénoncé à de nombreuses reprises l'incapacité de l'Etat à imposer aux concessionnaires le respect de leurs obligations, constatant notamment des tarifs manipulés et une qualité des chaussées dégradée.

Pourtant, les recettes générées par l'exploitation des concessions autoroutières donnent lieu chaque année à de très substantiels profits : plus de 2 milliards d'euros de bénéfices net pour un chiffre d'affaires de 8 milliards d'euros en 2012.

C'est cet incroyable cadeau que s'apprête à renouveler l'Etat, au profit de ces grands groupes du secteur peu respectueux de leurs engagements. La quasi-totalité de leurs investissements passés sera intégralement remboursée dans les dix prochaines années. A l'horizon 2030, au rythme de l'évolution actuelle des tarifs et de la progression du trafic, chaque année d'exploitation devrait donc leur rapporter 10 milliards d'euros, et presque autant de bénéfices.

Ce sont donc entre 5 et 7 milliards d'euros net d'impôt chaque année pour une période de trois années supplémentaires que l'Etat s'apprête à offrir, soit 18 milliards d'euros d'ici à vingt ans. Soit l'équivalent d'un enrichissement immédiat de 6 à 9 milliards d'euros pour les groupes propriétaires des concessions, et un appauvrissement du même ordre de l'Etat.

Quel est donc cet Etat stratège qui organise son propre dépouillement : faire financer par d'autres 3,5 milliards d'euros d'investissements quand cela lui en coûte entre le double et le triple ? Nous, élus soucieux des deniers publics mais aussi de la préservation de l'indépendance nationale, sommes alarmés par l'ampleur de la dette dont souffre aujourd'hui la nation. Le poids de l'endettement de l'Etat lui interdit désormais d'affecter à l'investissement les économies budgétaires qu'il peut dégager.

Beaucoup de pays dans le monde découvrent aujourd'hui que la privatisation partielle du service public de la route a souvent octroyé des rentes extravagantes aux grands groupes. Au prétexte que l'Etat doit se désendetter, il se prive de recettes précieuses !

La France peut et doit récupérer le contrôle et le bénéfice de ses infrastructures de transport.

Cela sera bénéfique aux finances publiques et au pouvoir d'achat des automobilistes ; la seule conséquence négative se lira dans les résultats boursiers des grands groupes actuels.

Hors-ligne

#5 nov. 17, 2013 15:07:52

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 834
Envoyer un courriel  

Ecomouv' c'est Goldman Sachs ! Ras Le Bol Fiscal 1/12/2013


Les Français de plus en plus nombreux à frauder le fisc


Un pressing à Paris. Au comptoir, le propriétaire des lieux regarde en grimaçant la carte bleue que lui tend son client. "Vous n’avez pas d’espèces?". "Non, désolé, je n’ai pas 120 euros sur moi". Le roi du lavage à sec a sa réponse toute faite: "Il y a une banque pas loin avec un distributeur de billets. Si vous me payez en liquide je vous fais une ristourne de 20 euros. Vous savez l’Etat nous prend 20%, c’est beaucoup."

Le client hésite, puis tend sa carte. Le commerçant s’exécute. Ou fait mine de. "Paiement impossible" annonce le petit écran de son terminal de paiement. Aucun souci, en revanche, au Crédit Agricole du coin de la rue. 5 minutes plus tard, la facture est payée: 100 euros… sans ticket de caisse.

Un couple de cadres. Jusque-là ils déclaraient leur femme de ménage. 20 heures par semaine. Depuis le 1er janvier 2013, comme tous les contribuables, ils sont soumis au nouveau plafonnement unique des niches fiscales. Pas plus de 10.000 euros. Deux fois moins qu’en 2012. Ils ont fait leurs comptes.

S’ils gardent Johanna dans les conditions actuelles, la facture va s’alourdir de 1.000 euros. Ils l’expliquent calmement à cette dernière. "Vous comprenez qu’on ne puisse plus vous faire travailler autant". Johanna leur glisse une solution: "Vous me licenciez. Je touche le chômage. Je continue à venir mais vous me payez au noir. Tout le monde est gagnant." Marché conclu.

Une fuite au coin du toit. Appel d’un professionnel. Son diagnostic ? Gouttière rouillée et percée de plusieurs trous : il faut remplacer. Cela coute cher: 3.000 euros. Devant la mine dépitée du propriétaire, la solution jaillit instantanément. "Je vous fais une ristourne de 20% et vous me payez cash!".

Après discussion, le professionnel ajoutera, pour le même prix, une reprise d’une fente du mur de façade. Les travaux, menés tambour battant par trois ouvriers, prendront trois heures. Renseignement pris, ces salariés travaillent en fait aussi les jours de gel ou de neige. Leur rémunération est alors prise en charge par la caisse d’indemnisation du BTP pour "intempéries"…
Le nombre d'heures déclarés de travail à domicile a chuté de 8%

Ces trois scènes, absolument pas imaginaires, illustrent à merveille la façon dont de plus en plus de Français assument désormais sans aucun complexe d’enfreindre la loi en se soustrayant à l’impôt. On dispose certes de peu de chiffres permettant d’évaluer précisément la croissance de ce manque à gagner pour les caisses de l’Etat et de la Sécurité sociale.

>> LIRE A CE SUJET Hausse spectaculaire des fraudes constatées en 2012

Il y a néanmoins des indices qui ne trompent pas. Ainsi, comme le rapporte à juste titre dans Les Echos, Jean-Baptiste Besson, expert en fiscalité, "la Caisse nationale des Urssaf constate depuis le début de l'année une chute du nombre d'heures déclarées de travail à domicile (près de 8 % en un an)".

Pour cet ancien collaborateur parlementaire qui a fait ses premières armes à la commission des finances de l’Assemblée nationale, aucun doute n’est permis: "les ménages ont adopté une stratégie d'éviction : renonciation à employer quelqu'un officiellement ou volonté de réduire le volume d'heures déclarées, quitte à faire exécuter le complément au noir."

Autre signal clair de cette montée en puissance de la fraude: "Depuis quelques mois, la Banque de France se trouve dans l'obligation de réimprimer de manière notable des billets de 20 et 50 euros. Les distributeurs de billets doivent être plus régulièrement réapprovisionnés" assure Jean-Baptiste Besson. Et si les Français tirent davantage d’espèces, c’est, indubitablement, parce qu’on leur suggère plus souvent de payer au noir, histoire de faire des économies sur le dos d’un Etat jugé confiscateur.

Hors-ligne

#6 nov. 17, 2013 16:23:27

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 834
Envoyer un courriel  

Ecomouv' c'est Goldman Sachs ! Ras Le Bol Fiscal 1/12/2013

cabernet1
Corinne Lepage
Quand l'écologie cessera d'être détournée pour servir de vache à lait du budget, elle sera peut être populaire et efficace
Il ne peut y avoir de fiscalité verte qu'à la place d une autre fiscalité et non en plus.
Si l'écologie ne doit pas être un frein à l'économie,elle ne doit pas être le hold-up d'un seul parti qui a un discours culpabilisant.Maud Fontenoy est contre l'écotaxe,dont 230 millions sont utilisés juste à la simple installation de celle-ci.

Maud Fontenoy-livre:Ras-Le-Bol des écolos pour qu'écologie rime avec économie« Trop longtemps,on a pensé que le développement durable était réservé à la gauche, comme si penser au bien-être des hommes en se préoccupant de préserver les ressources naturelles de notre planète était l'affaire d'un seul parti ! Et si, au contraire, il ne devait pas y avoir d'écologie politique, mais de l'écologie partout en politique ? Si rentable pouvait rimer avec durable ? Economie avec écologie ? Et si le développement durable était LA solution pour sortir de la crise ?



Jean-agriculteur/Bretagne "je ne suis pas contre l'écoTAXE,personne n'est contre une écologie qui rime avec économie mais depuis 4 ans (loi Grenelle) RIEN N'A ETE FAIT ...ou sont les sructures rails-péniches....j'attends les alternatives à la routes,sachant qu'en Allemagne celle ci n'est payée que pour les camions de + 12 tonnes.


Christian agriculteur Haute Pyrénée "Je n'arrive pas à comprendre qu'en Bretagne il y ait des exonérations de 50%,parce que c'est loin de l'europe! " Moi je me suis battu pour le prix d'un produit (le lait) pas pour une taxe.75% du lait produit est en Bretagne,et dans le sud ouest il y a 3 entreprises laitières,mais pas de producteurs ... La meilleur façon de Produire devrait être à coté des pôles de consommation et de transformation ce qui n'est pas le cas,et qui favorise PLUS de Transport long et donc favorisera PLUS d'écoTAXE.


Il y a un moment ou l'on est arriver au maximum de ce que l'on pouvait faire,que l'on est arrivé à la fin d'une époque,qu'il faut réfléchir différemment,que peut-être c'est TERMINE la création de CROISSANCE...La Bretagne doit aussi se poser la question sur une sur-production incroyable,notamment dans le domaine du porc et du poulet de qualité médiocre et qui pollue énormément.Il y a eu une erreur stratégique de production dont vous n'étes pas responsable parce que derrière il y a les banques,les productions d'alimentation et les subventions européennes dont vous ne profitez pas puisque l'argent part dans la mise aux normes des structures,avec pour vous une baisse ensuite de vos produits,ce qui pousse majoritairement au suicide beaucoup d'éleveurs,aprés les cancers du aux pesticides.Vous êtes aujourd'hui condamnés à faire de la Qualité,des Labels,du Bio,dans cette Mondialisation,ou la place du Low Cost de l'Agro-industrie est prise par le poulet Brésilien et le cochon tués dans les immenses abattoires de ex RDA avec des Roumains payés 4 euros/heure. Etienne Liebig/RMC

ON EST A LA LIMITE DE LA GRANDE BAGARRE GENERALE EN FRANCE .....On a l'impression qu'on les a élu pour organiser une grande cotisation sociale qui s'appelle "ON VA REMBOURSER LA DETTE TOUS ENSEMBLE.COM",et je choisis au fur à mesure à travers des impôts que je créé,chez qui je vais prélever pour rembourser la dette.Mais on les a pas élu pour prélever de l'argent à tous les Français,mais pour créer de l'énergie dans un pays,en créant de l'économie,et des richesses,et ça c'est beoucoup plus difficile que de créer un impôt. RMC-Mourad Boudjellal/Président du Rugby club toulonnais.


ECOMOUV'= 500 Millions a la signature du contrat,et 250 millions /an a la Banque Goldman Sachs ,et vous pensez que le citoyen Français paye moins d impots ? Cette taxe si elle est collectée par l'Etat,elle ne lui coute qu'un petit million ! Pourquoi 250 millions ? Pourquoi 500 millions a la signature ? Pourquoi l'offre a été accordée a Autostrade (Italien),plutôt qu'a la Sanef (Français) Pourquoi l'Autostrade était favori des le départ ? Pourquoi le contrat a été rallongé de 3 ans et demis,alors que contrat initial prévoit 10 ans ? Beaucoup de questions sans réponses !! Tout est suspect dans cette histoire

Hors-ligne

Pied de page

Modération
Share |