info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

  • Vous n'êtes pas connecté.
  • Accueil
  • » Général
  • » Écotaxe : les autoroutes à contribution pour Ségolène Royal [RSS Feed]

#1 avr. 26, 2014 18:19:23

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 840
Envoyer un courriel  

Écotaxe : les autoroutes à contribution pour Ségolène Royal

80% des Français sont pour faire PAYER par une vignette (comme en Allemagne)les camions qui traversent la France,ainsi qu'une contribution des autoroutes à hauteur de 2 Milliards/an,ce que demande Ségolène Royal.


Écotaxe : les autoroutes à contribution

Transports
Les sociétés d'autoroute pourraient être mises à contribution pour abonder les recettes.

Les sociétés d'autoroute pourraient être mises à contribution pour abonder les recettes.
[Zoomer]

Ségolène Royal veut remettre à plat l'ancien système écotaxe devenu impopulaire. Elle réfléchit à obliger les camions étrangers à utiliser le réseau autoroutier français et à prélever une nouvelle taxe sur les sociétés autoroutières.

Habilement, Ségolène Royal reprend la main sur le dossier brûlant de l'écotaxe et tente une sortie de crise. Déjà la semaine dernière, la nouvelle ministre du Développement durable avait annoncé «une remise à plat» du précédent système qui avait jeté la Bretagne au bord du chaos voilà quelques mois. Deux pistes sont à l'étude et la dernière en date d'hier fait l'effet d'une bombe. Ségolène Royal n'exclut en effet pas de mettre à contribution les sociétés d'autoroutes pour abonder les recettes de l'écotaxe nouvelle mouture. Dans un premier temps, l'idée de l'instauration d'une vignette payante spécifique aux poids lourds étrangers a été avancée.
Une privatisation contestée

Mais les règles du droit européen ne tolèrent pas les discriminations entre les routiers français et étrangers. D'où l'idée d'obliger ces cohortes de poids lourds souvent venus des pays de l'Est ou d'Europe du Sud à emprunter les autoroutes tricolores. Il en résulterait un surcroît de trafic pour les différents réseaux autoroutiers donc de recettes. La ministre entend alors prélever une partie de ce surplus par une taxe sur les grandes sociétés autoroutières (Vinci, Eiffage, etc.). Il faut dire que ces géants du BTP qui ont mis la main sur le réseau français payé pendant des décennies par l'usager et le contribuable sont dans le collimateur des gouvernements successifs. Et la ministre de rappeler que les autoroutes «ont été privatisées en dessous de leur prix par le gouvernement Villepin». En clair, l'État est bien décidé à récupérer les fruits de ses investissements passés.

Ségolène Royal a en effet rappelé que les différentes sociétés réalisent huit milliards de chiffre d'affaires par an pour un bénéfice de deux milliards. Des proches du dossier rappellent habilement que le prix des péages ne cesse d'augmenter parfois de manière plus forte que l'inflation. Mais le lobby des autoroutes n'entend pas se voir imposer une nouvelle taxe et réfute l'idée que lors de leur privatisation les autoroutes aient été bradées. D'autant que l'an dernier le précédent gouvernement avait déjà sollicité plus que prévu les grands opérateurs. La redevance domaniale avait bondi de 50 %, soit 100 millions de plus par an. Même si les autoroutiers avaient pu atténuer cette décision au prix d'une procédure devant le Conseil d'état, il n'est jamais bon de se mettre l'État à dos. D'autant qu'une pétition circule actuellement auprès des députés et sénateurs pour protester contre le prolongement de trois ans (jusqu'en 2033) l'exploitation des autoroutes par le secteur privé.

Parmi les signataires de tout bord on trouve Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) mais aussi Nicolas Dupont-Aignan (Debout la République), Marie-Noëlle Lienemann (PS), Jacques Myard (UMP), etc.
Onze prévenus pour destruction de portiques

Hier, onze personnes ont comparu devant le tribunal correctionnel de Rennes, pour «association de malfaiteurs» et «destruction» d'un portique écotaxe. Huit d'entre elles avaient déjà été écrouées dans l'attente de leur comparution. Des charges lourdes qui visent à répondre à la destruction en décembre 2013 du portique écotaxe de Pontorson en Bretagne. Au total, plus d'une douzaine de portiques ont été endommagés ou rendus inopérants dans l'ouest de la France ces derniers mois. Le procureur a expliqué que les suspects «projetaient de détruire des biens publics en profitant de manifestations», ce qui explique leur interpellation et la mise en détention provisoire de certains d'entre eux.

Modifié cabernet1 (avr. 26, 2014 18:20:01)

Hors-ligne

#2 avr. 26, 2014 18:21:06

cabernet1
Enregistré: 2010-05-13
Messages: 840
Envoyer un courriel  

Écotaxe : les autoroutes à contribution pour Ségolène Royal

http://bit.ly/1rjY2FF

Ce n'est pas parce que l'on met un bonnet rouge et(ou)un tracteur que l'on peut se permettre de faire n'importe quoi....aussi bien dans ses champs qu'au milieu de la route ! (RMC- Claire O’Petit)

Bonnets Rouges - Marie-Anne Soubré face à un indépendantiste Breton.

Clash ce matin dans "les Grandes Gueules" entre Jean-Louis Le Cuff, porte-parole des Bonnets Rouges et notre GG avocate !

Pour Marie-Anne Soubré, le mouvement est "une association de gars pas nets qui sont allés casser le bien public et qui devront nécessairement rembourser".

Modifié cabernet1 (avr. 26, 2014 18:27:08)

Hors-ligne

  • Accueil
  • » Général
  • » Écotaxe : les autoroutes à contribution pour Ségolène Royal [RSS Feed]

Pied de page

Modération
Share |