info@consommer-juste.fr
06 70 23 59 35

  • Vous n'êtes pas connecté.
  • Accueil
  • » Général
  • » Les Français délaissent les grandes chaînes au profit des petits restaurants [RSS Feed]

#1 mai 23, 2015 06:25:36

ecophyto
Enregistré: 2011-01-31
Messages: 253
Envoyer un courriel  

Les Français délaissent les grandes chaînes au profit des petits restaurants



Contrairement aux chaînes de restaurants et à la restauration rapide, les brasseries indépendantes et les boulangeries ont un chiffre d'affaires en hausse en 2014.

INFOGRAPHIE - Pour la première fois depuis dix ans, le chiffre d'affaires du secteur est en baisse de 0,3%. La restauration rapide et les grandes chaînes ne suffisent plus à compenser les pertes de la restauration commerciale et hôtelière.
Publicité

«Assez du serveur qui fait la tronche, des assiettes peu garnies, et des produits dont la qualité laisse à désirer. Nous voulons du vrai job de restaurateur», réclament les Français. Pour Bernard Boutboul, directeur général de Gira Conseil, c'est ce que révèle la 26ème édition de l'étude annuelle sur la restauration dirigée par son cabinet. Pour la première fois depuis dix ans, le secteur accuse une baisse de 0,3% de son chiffre d'affaires en 2014, à près de 87 milliards d'euros. La restauration rapide et les grandes chaînes ne suffisent plus à compenser les pertes de la restauration commerciale et hôtelière.

En première ligne, c'est cette dernière qui a subi la plus grosse perte l'année dernière, avec une baisse de 4% de son chiffre d'affaires, pour la troisième année consécutive. Même chose pour la restauration commerciale - qui comprend les chaînes de restaurants (Courtepaille, Buffalo Grill, etc.), les indépendants qui sont les plus nombreux, et la restauration rapide -, dont le chiffre d'affaires a baissé (McDonald's, Brioche Dorée, Paul, etc.) de 1%. Avec 2,5% de croissance en 2014 - c'est moins que les 5% de croissance en 2013 - la restauration rapide pèse moins qu'à l'ordinaire.

«Les chaînes de restauration vont mal, le client est une espèce en voie de disparition», commente Dominique-Philippe Bénézet, délégué général du Snarr, le syndicat de la restauration rapide. En veut pour preuve, le chiffre d'affaires du Groupe Flo (316 établissements de restauration rapide et de chaînes) qui a baissé de 9,6% en 2014, avec entre autres une diminution particulièrement sensible chez Hippopotamus. «Attention de ne pas tout mélanger cependant. Ceux qui écrivent que McDonald's ne porte plus le secteur se trompent! C'est l'une des entreprises qui croît le mieux. Pareil pour Buffalo Grill, c'est une chaîne qui a bien marché en 2014 car elle a su se remettre en question», analyse le directeur de Gira Conseil.
Changement de mode de consommation

Difficile de dire que si Français préfèrent aller au Campanile, au McDonald's ou au Shangri-La. C'est plutôt leur mode de consommation qui a changé. «Les brasseries sont appréciées pour le coté traditionnel, fait maison, pour le respect des clients et la qualité des produits. Sur ce point, les chaînes sont plus pénalisées que les indépendants», commente Bernard Boutboul.

Les chaînes de restauration vont mal, le client est une espèce en voie de disparition
Dominique-Philippe Bénézet, délégué général du Snarr

En dépit de la baisse générale, le nombre de repas pris hors du domicile continue de croître, et a atteint 10 milliards en 2014. Les Français ne vont pas moins au restaurant mais dépensent moins par repas en 2014: 8,82 euros contre 9,05 euros en 2013. En cause, la destructuration des repas. Seules 13% des commandes au restaurant comprennent entrée, plat, et dessert. «L'entrée de la grande distribution sur le créneau de la pause déjeuner plombe encore plus le secteur. Les bars et les cafés dans lesquels on prenaient un sandwich au comptoir sont complètement écrasés par les Daily monop et compagnie», explique Didier Chenet, président du Synhorcat.

Toutefois, une évolution récente pourrait changer la donne. «La restauration rapide monte en gamme comme nul part ailleurs dans le monde, elle est emmenée par des étoilés Michelin. On peut trouver aujourd'hui des menus dans la restauration rapide qui avoisinent les 20 euros. Les kebabs ou les fast-foods ont été obligés de s'adapter. Même phénomène dans la gastronomie: des nouvelles générations de jeunes font un carton avec la bistronomie, ils font bouger les lignes pour le plus grand plaisir du consommateur», conclut Bernard Boutboul.

L'auteur
Sur le même sujet
Réagir (12)
Partager
Imprimer
Haut de page

Hors-ligne

#2 mai 23, 2015 06:32:51

ecophyto
Enregistré: 2011-01-31
Messages: 253
Envoyer un courriel  

Les Français délaissent les grandes chaînes au profit des petits restaurants

http://www.republiquedelamalbouffe.com/

Xavier Denamur-restaurateur:Continuons d'afficher la couleur, de défendre notre savoir faire et de bien payer nos salariés, les premiers signes d'un renversement de tendance sont bien là.
Dire que Bernard m'expliquait en 2009 pour République de la Malbouffe que "le contenu de l'assiette était un sujet délicat à aborder avec le grand public."
Et Jacques Borel son père spirituel expliquait en off pendant le tournage d'un Envoyé Spécial sur la TVA que "les Indépendants allaient tous crever ".

Retrouvez ces deux stars de la restauration de le film en accès libre et en HD

Hors-ligne

#3 mai 23, 2015 06:48:24

ecophyto
Enregistré: 2011-01-31
Messages: 253
Envoyer un courriel  

Les Français délaissent les grandes chaînes au profit des petits restaurants

http://www.opinion-internationale.com/2015/05/21/xavier-denamur-les-citoyens-en-droit-de-savoir_34906.html

Xavier Denamur-Manger opaque peut avoir de graves conséquences sur votre santé, mal s'informer aussi. À table!

Modifié ecophyto (mai 23, 2015 06:49:16)

Hors-ligne

#4 mai 23, 2015 06:51:43

ecophyto
Enregistré: 2011-01-31
Messages: 253
Envoyer un courriel  

Les Français délaissent les grandes chaînes au profit des petits restaurants

Hors-ligne

  • Accueil
  • » Général
  • » Les Français délaissent les grandes chaînes au profit des petits restaurants [RSS Feed]

Pied de page

Modération
Share |